Varsovie s'apprête à commémorer dimanche le 70ème anniversaire de la liquidation du ghetto juif par l'Allemagne nazie, une opération qui a coûté la vie à 260.000 juifs varsoviens déportés dans le camp d'extermination de Treblinka.
Varsovie s'apprête à commémorer dimanche le 70ème anniversaire de la liquidation du ghetto juif par l'Allemagne nazie, une opération qui a coûté la vie à 260.000 juifs varsoviens déportés dans le camp d'extermination de Treblinka. - afp.com

© 2012 AFP

Varsovie s'apprête à commémorer dimanche le 70ème anniversaire de la liquidation du ghetto juif par l'Allemagne nazie, une opération qui a coûté la vie à 260.000 juifs varsoviens déportés dans le camp d'extermination de Treblinka.

Une culture de la ville disparaissait à jamais

«Le 22 juillet 1942, les occupants allemands ont publié un arrêté selon lequel les habitants du ghetto qui n'avaient pas de permis de travail spécial devaient se rendre à l'Umschlagplatz, une place ferroviaire. Sinon, ils seraient fusillés», raconte à l'AFP Pawel Spiewak, président de l'Institut historique juif (ZIH).

Le ghetto de Varsovie était le plus important de tous les ghettos juifs instaurés par les Allemands durant la seconde guerre mondiale. Varsovie comptait avant la guerre la plus grande communauté juive au monde après celle de New York.

«En trois mois, 260.000 habitants du ghetto furent déportés et tués, soit un quart de la population de Varsovie», précise l'historien. «Avec eux, toute une culture de la ville disparaissait à jamais».

Un an après avoir envahi la Pologne, l'occupant allemand avait créé en octobre 1940 au coeur de Varsovie un quartier spécial, clos de murs, pour y enfermer près d'un demi-million de juifs. La faim et les maladies décimèrent cette population entassée sur une superficie d'à peine 3 kilomètres carrés.

Deux millions de juifs périrent dans les camps d'extermination de Treblinka

L'arrêté concernant la liquidation de ce ghetto fut délivré dans le cadre de la vaste opération «Reinhardt» d'extermination des juifs, lancée en 1941 par les Allemands dans la zone du Gouvernement général, le territoire de la Pologne occupée, allant de Varsovie au nord, Cracovie au sud et Lublin à l'est. Lors de cette opération, deux millions de juifs périrent dans les camps d'extermination de Treblinka, Sobibor et Belzec.

La liquidation du ghetto a été gérée par des SS ainsi que des unités de collaboration ukrainiennes, lettonnes et lituaniennes. Au bout de trois mois de déportations au camp de Treblinka, à une centaine de kilomètres au nord-est de Varsovie, il ne restait plus dans ce ghetto que 35.000 juifs enregistrés et 25.000 autres qui y vivaient en cachette.

Dimanche, à l'occasion de ce 70ème anniversaire, une marche sera organisée en mémoire des plus jeunes victimes de l'Holocauste et du pédiatre et défenseur de leurs droits Janusz Korczak.

«Nous voulons à travers cette marche rappeler le personnage de Korczak et des enfants qui furent les victimes les plus massives et les plus faciles de ce massacre», indique Spiewak, rappelant que seulement 500 enfants ont survécu aux 3 mois de déportation. Les participants à la marche, parcourront en sens inverse, le chemin que Korczak avait parcouru jusqu'à l'«Umschlagplatz» avec près de 200 enfants de son orphelinat et qu'il suivit dans la déportation et la mort.

Deux commémoration, avec l'Insurrection du ghetto de Varsovie, le 19 avril

Les cérémonies s'achèveront par un grand concert dans l'ancien quartier du ghetto de Varsovie. C'est la première fois que des cérémonies sont organisées pour commémorer la liquidation du ghetto de Varsovie.

«Jusqu'à présent, la date du 22 juillet ne figurait pas dans le calendrier historique de Varsovie», reconnaît Spiewak. D'abord parce que sous le régime communiste, cet anniversaire était éclipsé par une grande fête communiste célébrée le 22 juillet. Ensuite, parce que la Pologne a pris l'habitude de célébrer un autre évènement, l'Insurrection du ghetto de Varsovie, le 19 avril.

Le 19 avril 1943, quand les Allemands décidèrent de liquider les derniers habitants du ghetto, les organisations juives se lancèrent dans un combat désespéré contre les nazis. L'opération dura un mois. Cette insurrection fut sévèrement réprimée et le ghetto rasé.

Et un an après, le 1er août 1944, alors que les troupes soviétiques étaient aux portes de la capitale polonaise, l'Insurrection de Varsovie dirigée par l'Armée secrète AK éclata. Elle dura 63 jours et coûta la vie à 18.000 combattants et 200.000 civils et se solda par la destruction quasi totale de la ville.