Des centaines de chômeurs espagnols ont manifesté samedi à travers Madrid, dernier épisode d'une vague de manifestations de colère contre la politique de rigueur du gouvernement.
Des centaines de chômeurs espagnols ont manifesté samedi à travers Madrid, dernier épisode d'une vague de manifestations de colère contre la politique de rigueur du gouvernement. - Pierre-Philippe Marcou afp.com

© 2012 AFP

Des centaines de chômeurs espagnols ont manifesté samedi à travers Madrid, dernier épisode d'une vague de manifestations de colère contre la politique de rigueur du gouvernement.

Des jeunes gens qui ont perdu leur travail du fait de la récession ont convergé vers la capitale, certains après avoir fait du stop sur des centaines de kilomètres. Ils ont remonté les principales artères de la ville, agitant des drapeaux et sifflant.

C'est le dernier épisode de l'explosion de protestations qui ont suivi l'annonce par le Premier ministre Mariano Rajoy le 11 juillet de coupes budgétaires de 65 milliards d'euros dans le cadre des mesures d'austérité, qui comprennent des baisses des salaires et des indemnités de chômage.

«Ils nous pissent dessus et nous disent qu’il pleut»

«Je suis très déçue et très en colère. Les gens ne peuvent pas accepter ces coupes de la part d'un gouvernement qui nous déteste», a déclaré Alba Sanchez, 25 ans, venue en voiture de Catalogne (nord-est) pour manifester.

Les manifestants affirment que les mesures de réduction du déficit budgétaire espagnol visent de manière injuste les pauvres et vont aggraver la récession.

« Ils nous pissent dessus et nous disent qu'il pleut», pouvait-on lire sur une banderole déployée par la foule.

Les manifestants se sont dirigés vers la Puerta del Sol, but symbolique des nombreuses manifestations de cette année.

Jeudi, des centaines de milliers de manifestants se sont massés à la Puerta del Sol au terme d'une manifestation pacifique qui s'est achevée par un affrontement avec la police.