De nombreux incendies font rage au Portugal et à Madère

0 contributions
Publié le 19 juillet 2012.

De nombreux incendies faisaient rage jeudi au Portugal, notamment dans la région touristique de l'Algarve et à Madère où les autorités portugaises ont envoyé des renforts pour prêter main forte aux services de secours de cet archipel de l'Atlantique.

Au Portugal, quelque 400 pompiers étaient déployés dans la région de Tavira, à une quarantaine de kilomètres de la station balnéaire de Faro (sud), très fréquentée des touristes étrangers, pour combattre un incendie qui continuait de progresser sur quatre fronts jeudi soir.

Un bombardier d'eau Canadair espagnol, des militaires et plusieurs pompiers d'autres régions portugaises sont arrivés en renfort dans l'après-midi pour combattre cet incendie complétant un dispositif comprenant plusieurs moyens aériens.

Une centaine de personnes de la région ont dû être évacuées tandis que la circulation a été coupée sur plusieurs routes durant la journée.

A Madère, plusieurs incendies continuaient de progresser également, depuis mardi soir, dans les régions de Santa Cruz, Calheta et Ribeira Brava.

Une "quinzaine de maisons" ont été détruites par les incendies, a indiqué le président du gouvernement régional Alberto Joao Jardim, lors d'une conférence de presse.

A Santa Cruz, les locaux d'un centre de santé, d'une école et d'un centre de réinsertion pour jeunes ont été évacués par mesure de précaution.

Les incendies ont provoqué un épais nuage de fumée au dessus de la capitale Funchal à un kilomètre à peine de l'aéroport, entraînant des retards sur certains vols.

"42 personnes" souffrant "sans gravité" des conséquences des incendies ont été assistées depuis mardi à l'hôpital de Funchal, selon le responsable des urgences de cette unité.

Un avion de transport de l'Armée de l'air, parti de la région de Lisbonne avec 83 pompiers à son bord est arrivé sur l'île en fin de matinée afin d'aider quelque 250 pompiers sur place, ont rapporté les médias locaux.

"Malgré certaines zones où la situation est plus préoccupante, la situation est un peu plus calme que la veille (mercredi)", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Miguel Macedo, qui s'est rendu à Madère pour visiter plusieurs zones affectées.

Les incendies sur l'île de Madère, très prisée des touristes pour ses spectaculaires paysages de montagnes, ne devraient pas affecter l'activité touristique, selon la secrétaire régionale au Tourisme.

"Tous les établissements hôteliers fonctionnent normalement... Nous estimons que les touristes n'ont pas de raisons de modifier leurs réservations ou de ne pas venir à Madère", a indiqué Conceiçao Estdudante.

Alors que plusieurs voix s'élèvent pour évoquer la piste criminelle, le ministère public a annoncé l'ouverture d'une enquête pour déterminer les causes des incendies à Madère.

Les enquêteurs sont "totalement mobilisés pour enquêter", a affirmé de son côté Ricardo Silva, le coordinateur de la police judiciaire de Funchal.

Le président de la République, Anibal Cavaco Silva en visite officielle au Mozambique, a salué le travail des hommes qui combattent les flammes "au péril de leur vie".

Au Portugal, les températures élevées et un fort vent compliquaient la tâche des pompiers qui ont dû affronter de nombreux feux de brousse ou de forêt ces derniers jours.

D'autres incendies, mobilisaient jeudi soir quelque 500 pompiers, aidés de plusieurs hélicoptères et avions, dans le nord et le centre du pays, selon un bilan de la Protection civile.

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité

publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr