Elections en Italie: Le dauphin de Berlusconi estime que son mentor est le meilleur pour gagner

4 contributions
Publié le 15 juillet 2012.

ITALIE - Pendant ce temps, le Cavaliere maintient le suspense sur sa candidature...

L'ex-ministre de la Justice Angelino Alfano, présenté comme le dauphin de Silvio Berlusconi, a estimé dimanche que son mentor était le mieux placé pour remporter les élections prévues au printemps 2013, lors d'une rencontre politique à Sorrente, près de Naples.

La candidature de Silvio Berlusconi est «la plus forte pour gagner à nouveau», a déclaré Angelino Alfano, secrétaire du Peuple de la Liberté (PDL, centre droit), parti fondé par l'ex-chef du gouvernement italien. «Silvio Berlusconi m'a donné la chance de réaliser mon rêve. Je pense que je le méritais mais je ne l'oublie pas et entre reconnaissance et ambition vient d'abord la reconnaissance», a ajouté Angelino Alfano.

«L'ambition personnelle ne doit pas prévaloir sur les valeurs»

«Certains disent que je serais un peu déçu», a-t-il ajouté en allusion à un éventuel retour aux avant-postes de Silvio Berlusconi, «mais je crois en un système dans lequel l'ambition personnelle ne doit pas prévaloir sur les valeurs».

Depuis qu'il a quitté le pouvoir à l'automne dernier, le Cavaliere a toujours présenté Angelino Alfano comme son dauphin tant à la tête du parti que pour les prochaines élections législatives, prévues en avril 2013. Mais depuis, de nombreuses voix se sont élevées pour annoncer un retour en politique de Berlusconi. Et ce dernier, dans des confidences distillées à son ami journaliste Bruno Vespa, a expliqué samedi que ne pas se présenter équivaudrait à perdre «18 ans d'engagement politique», alors que son parti a subi une véritable déconfiture lors des dernières élections municipales.

Ira, ira pas?

«Aux élections de 2008, nous avons eu 38% des voix. Si aux prochaines nous devions descendre -par l'absurde- à 8%, quel sens auraient 18 ans d'engagement politique?», a-t-il confié, avant d'ajouter: «Je retourne en piste pour sauver le PDL.» Silvio Berlusconi n'a toutefois pas formellement annoncé sa candidature et a même annulé à la dernière minute vendredi soir une apparition publique durant laquelle certains attendaient une annonce publique en ce sens.

Selon des sources citées par l'agence italienne Ansa, dans la perspective d'une candidature, Silvio Berlusconi a convié des experts économiques lundi pour évoquer avec eux la crise de l'euro et les relations avec l'Union européenne.

Avec AFP
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr