Grande-Bretagne: Cameron appelle la coalition à mettre ses désaccords de côté

0 contributions
Publié le 15 juillet 2012.

Le Premier ministre britannique David Cameron a reconnu les "profonds désaccords" au sein de la coalition au pouvoir mais a appelé les deux partis à les mettre de côté, dans une lettre publiée dans le Sunday Times après des tensions entre conservateurs et libéraux-démocrates.

"Il serait insultant vis-à-vis du public de prétendre qu'il n'y a pas de sujets de profonds désaccords" entre les conservateurs et les libéraux-démocrates qui forment le gouvernement, a admis M. Cameron, citant notamment l'Europe.

Les conservateurs comptent une importante frange d'eurosceptiques, alors que les "lib-dém" sont pro-européens.

Mais en cette période d'"instabilité financière", les Britanniques "ne tolèreront pas de divisions et de nombrilisme", a poursuivi M. Cameron, à la tête du Parti conservateur.

"Nous devons être à la hauteur des défis, reconnaître le caractère exceptionnel et difficile de la période que nous vivons et servir l'intérêt national en offrant un gouvernement fort, ferme et uni", a-t-il conclu.

Le Premier ministre a publié cette lettre quelques jours après une rébellion d'ampleur inédite parmi les députés de son parti au sujet d'une réforme controversée de la chambre haute du parlement.

Ce projet de réforme, qui vise à faire de la Chambre des Lords une assemblée élue à 80%, est farouchement défendu par les "lib-dém", mais il divise profondément les conservateurs.

La coalition est sortie fragilisée cette semaine d'un âpre débat et d'un vote sur le sujet à la Chambre des Communes. Le projet est désormais voué à un avenir incertain après ce passage douloureux devant les députés.

Le gouvernement de coalition est en place depuis les élections législatives de mai 2010, où les conservateurs ont été contraints, faute de majorité suffisante, de s'allier avec les libéraux-démocrates.

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
La MATINALE

Recevez chaque matin
l'actualité du jour

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr