Sudanese President Omar al-Bashir (Center L) shakes hands with his South Sudanese counterpart Salva Kiir (Center R) following a meeting in the Ethiopian capital Addis Ababa, on July 14, 2012. It is the first time the two former civil war foes have met since January and violent clashes in April that brought the two countries back to the brink of all-out war. Sudan's Omar al-Bashir and South Sudanese counterpart Salva Kiir met late in the night at a luxury hotel and shook hands as they left the room. Year-long talks between the two rivals have been dragging since Juba gained independence from the North last July and they have yet to reach concrete deals on outstanding disputes, including security, oil sharing revenues and border demarcation. African Union officials urged Sudan and South Sudan to settle their differences on oil and border demarcation before a United Nations deadline to resolve the disputes kicks in on August 2. AFP PHOTO/JENNY VAUGHAN
Sudanese President Omar al-Bashir (Center L) shakes hands with his South Sudanese counterpart Salva Kiir (Center R) following a meeting in the Ethiopian capital Addis Ababa, on July 14, 2012. It is the first time the two former civil war foes have met since January and violent clashes in April that brought the two countries back to the brink of all-out war. Sudan's Omar al-Bashir and South Sudanese counterpart Salva Kiir met late in the night at a luxury hotel and shook hands as they left the room. Year-long talks between the two rivals have been dragging since Juba gained independence from the North last July and they have yet to reach concrete deals on outstanding disputes, including security, oil sharing revenues and border demarcation. African Union officials urged Sudan and South Sudan to settle their differences on oil and border demarcation before a United Nations deadline to resolve the disputes kicks in on August 2. AFP PHOTO/JENNY VAUGHAN - Jenny Vaughan afp.com

© 2012 AFP

Les présidents soudanais Omar el-Béchir et sud-soudanais Salva Kiir se sont rencontrés face-à-face samedi soir dans un hôtel d'Addis Abeba, pour la première fois depuis les combats frontaliers ayant opposé les armées des deux pays entre mars et mai.

Les deux présidents, qui s'étaient rencontrés directement pour la dernière fois officiellement lors du dernier sommet de l'Union africaine (UA), en janvier, se sont serré la main à l'issue de cette rencontre dans une chambre d'un grand hôtel de la capitale éthiopienne, selon cette journaliste.

Ils n'ont pas fait de déclaration en sortant.

Selon un membre de la délégation soudanaise ayant requis l'anonymat, les deux chefs d'Etat ont discuté une heure environ. Le contenu exact de leur entretien n'a pas été précisé.

Plus tôt dans la journée, MM. Kiir et Béchir s'étaient déjà retrouvés dans la même pièce, lors d'une réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'UA, notamment consacrée aux tensions entre les deux pays, persistantes depuis la partition du Soudan en juillet 2009.

Les deux hommes étaient arrivés et repartis séparément, prenant apparemment soin de s'éviter. D'après un participant, lors de cette réunion du CPS tenue à huis clos, les deux hommes, placés loin l'un de l'autre, ont prononcé chacun un discours mais ne se sont pas parlé directement.

Les tensions entre les deux pays ont dégénéré entre mars et mai en combats frontaliers d'une ampleur inégalée depuis que Juba a proclamé son indépendance après près d'un demi-siècle de guerres civiles contre Khartoum.

Les négociations entre les deux pays, sous l'égide de l'UA, n'ont pour l'heure débouché sur aucun réel progrès. L'UA et l'ONU ont donné jusqu'au 2 août aux deux Soudans pour régler leurs différends - tracé de la frontière, ressources pétrolières et statut de zones contestées notamment, sous peine de sanctions.