A Copenhague, le squat géant de Christiania a acheté sa liberté

0 contributions
Publié le 29 janvier 2014.

COPENHAGUE - Les habitants de Christiania, un squat géant créé en 1971 par des hippies dans le centre de Copenhague, sont depuis dimanche propriétaires d'une partie de leur quartier, a confirmé lundi à l'AFP leur avocate, Me Line Barfod.

"Les habitants de Christiania ont remis hier 51 millions de couronnes danoises" (6,8 millions d'euros) à l'Etat et sont devenus propriétaires d'une partie du quartier, a déclaré Me Barfod.

Sous le coup d'une décision judiciaire, la communauté de Christinia devait réunir au 1er juillet 76 millions de couronnes (10,2 millions d'euros) pour racheter une partie de cette ancienne base navale désaffectée occupée illégalement depuis 1971, sous peine d'en perdre le contrôle au profit de l'Etat.

En ce qui concerne les 25 millions de couronnes restant, 15 millions seront versés sur trois ans et les habitants de Christinia se sont engagés à rénover les bâtiments historiques du quartier, ce qui correspond à environ 10 millions de couronnes, explique l'avocate à l'AFP.

Les habitants ne pouvaient acquérir qu'une partie du quartier, où ils vivent et où se déroulent la majeure partie des activités culturelles qui font la réputation de Christiania tandis que l'autre partie, le long de l'eau, reste propriété de l'Etat, précise Me Barfod.

La fondation Christiania, créée en juillet 2011 pour racheter le terrain et qui rassemble les habitants du quartier, est responsable de la gestion du lieu dans son ensemble.

L'argent remis à l'Etat provient d'un prêt contracté auprès de la Realkredit Danmark, emprunt garanti à 100% par l'Etat, et d'une collecte, qui a rassemblé 8 millions de couronnes.

La collecte, lancée en septembre 2011, est toujours ouverte. Plus de 50.000 donateurs ont pour l'instant été recensés. En échange d'un minimum de 100 couronnes danoises (13 euros), versées sur place ou sur internet, le donateur devient porteur d'une "action populaire".

"Vous pouvez toujours donner de l'argent, et bénéficier de déductions fiscales", précise Me Barfod.

Christiania a été fondée le 26 septembre 1971 par un groupe de hippies qui ont élu domicile dans une base navale désaffectée du centre de la capitale danoise. Ils ont hissé le "drapeau de la liberté" et baptisé cette enclave de non-droit "Christiania, Ville libre".

Un million de touristes visitent chaque année ce quartier de 32 hectares qui compte un millier de résidents vivant dans des baraquements bariolés de graffitis ou de coquettes maisons en bois.

L'artère la plus connue de Christiania, l'emblématique Pusher Street est célèbre pour ses étals garnis de haschisch et de têtes de cannabis.

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité

publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr