Shoah: Yad Vashem édulcore un texte critique à l'égard du pape Pie XII

2 contributions
Publié le 1 juillet 2012.

JERUSALEM - Le mémorial de la Shoah Yad Vashem à Jérusalem a édulcoré dimanche un texte accusant le pape Pie XII d'être resté passif face au sort des Juifs pendant la Shoah, en exposant en détail la controverse liée à son attitude pendant la Seconde Guerre mondiale.

"Récemment, suite aux recommandations de l'institut international de Yad Vashem pour la recherche sur l'Holocauste, le groupe d'experts dédié aux activités du Vatican et du Pape Pie XII a pris en compte les recherches de ces dernières années qui présentent un tableau plus complexe qu'auparavant", a indiqué Yad Vashem dans un communiqué.

"Contrairement à ce qui a été rapporté ce n'est pas le résultat de la pression du Vatican", a précisé le mémorial, en faisant allusion à un article à la Une du quotidien Haaretz assurant que Yad Vashem aurait cédé à "la pression" du Saint-Siège.

Le texte explicatif, accompagnant depuis 2005 une photographie du Pape Pie XII, a été modifié dimanche matin pour tenir compte des recherches récentes, a confirmé à l'AFP la porte-parole de Yad Vashem, Estee Yaari.

L'ancien texte insistait sur les critiques à l'égard du pape Pie XII, accusé de ne pas s'être élevé contre les exactions anti-juives des nazis. Il reprochait en particulier à Pie XII de ne pas avoir signé en décembre 1942 une déclaration des Alliés condamnant l'extermination des Juifs, et de ne pas être intervenu lors de la rafle et de la déportation à Auschwitz des Juifs de Rome.

Le nouveau texte conserve les arguments des critiques de Pie XII, présents dans l'ancien texte, mais présente aussi ceux de ses défenseurs.

Ces derniers ont fait valoir que la "neutralité" de Pie XII avait permis "un nombre important de sauvetages clandestins à différents niveaux de l'Eglise", indique le nouveau texte, cité par le communiqué de Yad Vashem.

Le mémorial de la Shoah a précisé avoir pris en compte les nouveaux développements de la recherche historique, à la suite notamment de l'ouverture des archives de Pie XII en février par le Vatican et des conclusions d'un colloque universitaire international "Le Pape Pie XII et l'Holocauste: état actuel de la recherche" tenu en 2009 sous l'égide de Yad Vashem.

L'ancien texte explicatif constituait une pomme de discorde entre Yad Vashem et le Vatican, qui a failli, à plusieurs reprises, tourner à l'incident diplomatique.

En mars 2009, un mois avant le pèlerinage du pape Benoît XVI en Terre Sainte, le Vatican avait prévenu que le pape ne se rendrait pas dans le musée d'histoire de Yad Vashem en raison de la façon dont Pie XII y était présenté.

En 2007, le représentant du Vatican en Israël, le nonce apostolique Mgr Antonio Franco, avait même menacé de boycotter les commémorations nationales du Jour de la Shoah à Yad Vashem pour la même raison.

Le 19 décembre 2009, Benoît XVI a signé un décret reconnaissant les "vertus héroïques" de Pie XII, le proclamant "vénérable", dernière étape avant la béatification, suscitant de nombreuses protestations des communautés juives dans le monde.

© 2012 AFP
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr