Etats-Unis: Obama dans le Colorado pour évaluer les dégâts de l'incendie mortel

0 contributions
Publié le 30 juin 2012.

COLORADO SPRINGS - Le président américain Barack Obama s'est rendu vendredi à Colorado Springs (ouest des Etats-Unis), pour encourager les pompiers et constater les dégâts provoqués par le gigantesque incendie qui a fait un mort, détruit près de 350 maisons et entraîné 36.000 évacuations.

"Que ce soit les incendies dans le Colorado ou les inondations dans le nord de la Floride, quand elle est frappée par des désastres naturels comme ceux-ci, l'Amérique se rassemble. Nous devons nous assurer que nous pouvons compter les uns sur les autres", a déclaré M. Obama peu après son arrivée, à la mi-journé.

Le président s'est rendu dans la zone d'évacuation, où il a pu voir les rangées de voitures et de maisons calcinées -- 346, selon le maire de la ville.

Jeudi soir, M. Obama avait déclaré "l'état de grande catastrophe" dans le Colorado, une décision qui permet d'allouer des fonds fédéraux aux autorités de l'Etat et aux agences publiques locales.

L'incendie fait rage depuis samedi près de la ville de Colorado Springs, la deuxième ville du Colorado, située à une centaine de kilomètres au sud de Denver, la capitale de l'Etat.

Le chef de la police, Pete Carey, a annoncé jeudi soir que le corps d'une personne avait été retrouvé dans les décombres d'une maison détruite par le "Waldo Canyon Fire", devenu en quelques jours l'incendie le plus grave -- en termes de dégâts -- de l'histoire du Colorado.

"Il y avait un mort mais on pense que cette maison était habitée par un couple", a déclaré Barbara Miller, porte-parole de la police.

Les policiers "sont allés sur les lieux jeudi soir, mais il faisait si sombre qu'ils n'ont pu trouver les restes que d'une seule personne. Ils y retournent aujourd'hui", a-t-elle ajouté.

La police craint que le bilan ne s'alourdisse. "Nous avons des appels de gens qui nous disent qu'ils n'ont aucune nouvelle de certaines personnes", a précisé Mme Miller.

Selon le site officiel de suivi des incendies, Inciweb.org, plus de 20.000 maisons et 160 bâtiments commerciaux sont potentiellement menacés par les flammes. L'incendie a détruit 6.700 hectares de végétation, selon un bilan révisé à la baisse.

Les causes de l'incendie restent inconnues. Le brasier était contenu à 15%, après des progrès des pompiers jeudi, grâce à une météo plus clémente, avec des températures en baisse et un taux d'humidité en hausse.

Vendredi, les conditions météo restaient favorables aux pompiers, qui espéraient marquer des points décisifs dans leur combat contre les flammes.

"Notre objectif aujourd'hui est de consolider nos positions, de renforcer nos lignes et d'utiliser nos moyens aériens pour épauler les équipes au sol", a expliqué le commandant des opérations, Rich Harvey.

Les dizaines de milliers d'évacuations ont entraîné l'ouverture de plusieurs centres d'accueil. La ville a mis à disposition des évacués des ordinateurs portables pour qu'ils puissent consulter leurs courriels et s'inscrire sur le site de la Croix Rouge "Sain et Sauf" (www.redcross.org/safeandwell), pour faire savoir à leurs familles et amis qu'ils sont en lieu sûr.

Les pompiers du Colorado combattent plusieurs autres feux, notamment le "High Park Fire", près de Fort Collins (100 km au nord de Denver), qui a détruit 35.000 hectares de végétation, et qui était contenu jeudi à 85%.

En raison de températures élevées et d'un climat très sec, ce sont au total une quarantaine d'incendies qui affectaient, à des degrés divers, l'ouest des Etats-Unis. Les plus importants touchaient outre le Colorado, l'Utah, le Montana, le Nouveau-Mexique et même l'Alaska.

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité

publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr