Le candidat républicain à la Maison Blanche, Mitt Romney, a répété jeudi qu'il abolirait la réforme de la santé de Barack Obama dès son premier jour à la tête des Etats-Unis s'il bat en novembre le président sortant.
Le candidat républicain à la Maison Blanche, Mitt Romney, a répété jeudi qu'il abolirait la réforme de la santé de Barack Obama dès son premier jour à la tête des Etats-Unis s'il bat en novembre le président sortant. - Alex Wong afp.com

© 2012 AFP

Le candidat républicain à la Maison Blanche, Mitt Romney, a répété jeudi qu'il abolirait la réforme de la santé de Barack Obama dès son premier jour à la tête des Etats-Unis s'il bat en novembre le président sortant.

"Ce que la Cour suprême n'a pas fait aujourd'hui, je le ferai dès mon premier jour de président des Etats-Unis si je suis élu", a promis M. Romney, qui s'exprimait peu après l'annonce de la validation de la loi symbole de la présidence Obama par la plus haute juridiction du pays.

M. Romney, qui a prononcé une allocution au ton très présidentiel avec derrière lui le Capitole, siège du parlement américain, a qualifié la réforme de la santé de "mauvaise", au motif qu'elle se traduit selon lui par une hausse des impôts à hauteur de 500 milliards de dollars.

La loi "ajoute des milliers de milliards à nos déficits et à notre endettement", a dénoncé M. Romney, qualifiant la réforme de 2010 de "tueuse d'emplois".

"Le plus grave, c'est que la réforme d'Obama met l'Etat fédéral entre vous et votre médecin", a ajouté le candidat à la présidentielle du 6 novembre.

"L'heure du choix est venue pour le peuple américain et notre mission est claire: si nous voulons nous débarrasser de la loi d'Obama, il faut remplacer le président Obama", a martelé M. Romney.