Incendie dans le Colorado: La ville de Colorado Springs menacée, 36.000 personnes évacuées

3 contributions
Publié le 28 juin 2012.

CATASTROPHE - Cette «tempête de feu aux proportions épiques» est en train de ravager la deuxième ville du Colorado, située à une centaine de kilomètres au sud-est de Denver, la capitale de l'État...

L'incendie de proportion «épique» qui fait rage près de Colorado Springs, dans l'ouest des Etats-Unis, a pénétré dans la ville, entraînant 36.000 évacuations et des destructions de bâtiments, ont indiqué mercredi les autorités.

 

«C'est une tempête de feu aux proportions épiques», a résumé le chef des pompiers de la ville, Richard Brown, cité par le quotidien local Denver Post. Colorado Springs, deuxième ville du Colorado, est située à une centaine de kilomètres au sud-est de Denver, la capitale de l'Etat. Mercredi, la ville était couverte d'une épaisse couche de fumée, alors que des flammes de plusieurs mètres de hauteur envahissaient des quartiers d'habitation. Aucune victime n'était à déplorer.

Quelque 36.000 personnes ont dû être évacuées, a précisé sur la chaîne CNN le gouverneur John Hickenlooper. Ce dernier a précisé que les causes de l'incendie, baptisé Waldo Canyon Fire depuis son départ samedi, restaient inconnues. «Nous avons certains indices selon lequels cela pourrait être criminel, mais certains pensent que cela pourrait aussi être la foudre», a-t-il dit.

De très forts vents contraires rendent l'avancée des flammes imprévisible

Le FBI «travaille étroitement avec les autorités locales et fédérales pour déterminer si les incendies sont le résultat d'une activité criminelle», mais n'a pas ouvert d'enquête pour l'instant, a précisé à l'AFP Dave Joly, porte-parole de la police fédérale. Alors que des vents très forts et contraires soufflaient sur la région, rendant imprévisible l'avancée des flammes, les files de voitures fuyant la ville s'allongeaient sur les autoroutes.

«Le vent souffle généralement dans une seule direction. Nous n'avons jamais vu une progression comme celle-ci», a déclaré le commandant des opérations, Rich Harvey, lors d'un point presse. L'incendie «se comporte de manière totalement imprévisible», a-t-il ajouté, avant de préciser que les vents atteignaient près de 100 kmh. Rich Harvey n'a pas été en mesure de chiffrer le nombre de bâtiments touchés. Selon les autorités, les zones touchées par le brasier étaient encore trop dangereuses pour pouvoir s'y rendre afin d'évaluer les dégâts.

Barack Obama a annoncé qu'il se rendrait dans le Colorado vendredi pour constater les dégâts. Lors d'un entretien téléphonique avec le gouverneur de l'Etat, le président américain a précisé que l'Etat fédéral «continuerait à fournir les ressources nécessaires pour épauler et assister les autorités locales du Colorado et de plusieurs autres Etats de l'Ouest américain frappés par les incendies».

Une quarantaine d'incendies ravagent l'ouest des Etats-Unis

L'incendie a doublé pendant la nuit de mardi à mercredi et a déjà englouti plus de 6.000 hectares de végétation. Parmi les installations menacées, figure l'Ecole de formation de l'armée de l'Air, qui a dû évacuer deux quartiers d'habitation. Les pompiers du Colorado combattent plusieurs autres feux, notamment le High Park Fire, près de Fort Collins, à 100 km au nord-ouest de Denver, qui a déjà détruit plus de 35.000 hectares de végétation.

En raison de températures élevées et d'un climat très sec, ce sont au total une quarantaine d'incendies qui affectaient, à des degrés divers, l'ouest des Etats-Unis. Les plus importants touchaient outre le Colorado, l'Utah, le Montana, le Nouveau-Mexique et même l'Alaska. La moitié des ressources fédérales de lutte contre les incendies sont actuellement déployées dans le Colorado, selon la Maison Blanche. Au total, plus de 8.400 personnes, 578 camions de pompiers et 79 hélicoptères luttent actuellement contre les flammes dans l'Ouest américain.

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
La MATINALE

Recevez chaque matin
l'actualité du jour

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr