Indonésie: six morts dans le crash d'un avion militaire à Jakarta

0 contributions
Publié le 21 juin 2012.

JAKARTA - Six personnes ont trouvé la mort dans l'accident d'un Fokker de l'armée indonésienne qui s'est écrasé jeudi sur une zone résidentielle de l'est de Jakarta, selon un premier bilan rendu public par un porte-parole de l'armée de l'air.

"Six des sept personnes à bord ont été tuées et une autre est grièvement blessée. Il n'y a jusqu'à présent pas d'indications faisant état d'autres victimes", a indiqué à l'AFP le porte-parole de l'armée de l'air indonésienne, Asman Yunus.

L'appareil, un Fokker F 27, transportait seulement sept membres d'équipage et "pas de passagers", a-t-il précisé. "C'était un vol d'entraînement. Il s'est écrasé sur un complexe résidentiel de l'armée", a ajouté M. Yunus.

Le porte-parole des forces armées, Iskandar Sitompul, a précisé que "quatre personnes au sol" avaient de plus été hospitalisées et qu'elles se trouvaient "en soins intensifs".

Des dizaines de camions de pompiers se trouvaient en fin de journée sur les lieux de l'accident tandis que d'immenses panaches de fumées noires s'élevaient de la résidence de l'Armée de l'air située près de l'aéroport militaire de Halim, dans l'est de Jakarta. On pouvait apercevoir un bout d'aile de l'appareil sortir du toit d'un habitation de briques, selon un correspondant de l'AFP.

L'avion, un Fokker 27, "s'est écrasé sur huit maisons", a précisé Asman Yunus à Metro TV. "Il a décollé de l'aéroport de Halim à 13h10 (06h10 GMT) et l'accident est survenu à 14h45. Il survolait la région de Halim pour un vol d'entraînement de routine", a-t-il précisé.

Le Fokker-27 avait plus de 20 ans, selon M. Sitompul. L'armée indonésienne est actuellement lancée dans un processus de rajeunissement de ses équipements, multipliant les achats auprès des Russes et des Américains.

L'accident intervient après le crash d'un Superjet 100 civil de l'avionneur russe Soukhoï, début mai lors d'un vol de démonstration.

L'appareil s'était écrasé sur le flanc d'un volcan endormi et recouvert de jungle, au sud de Jakarta. Il transportait 45 personnes, tous Indonésiens, à l'exception de huit Russes, un Français et un Américain. Aucun survivant n'a été retrouvé.

Ce crash avait relancé la polémique sur la sécurité aérienne en Indonésie, un immense archipel de plus de 17.000 îles qui dépend en grande partie de l'aviation pour ses transports. Le secteur connaît une croissance fulgurante depuis plusieurs années qui pourrait se faire au détriment d'un strict respect des règles de sécurité, avertissent régulièrement des experts.

© 2012 AFP
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr