Luka Rocco Magnotta lors de son arrivée à Montréal, le 18 juin 2012.
Luka Rocco Magnotta lors de son arrivée à Montréal, le 18 juin 2012. - AP/SIPA

Avec Reuters

Luka Rocco Magnotta, jeune Canadien soupçonné du meurtre et du démembrement d'un étudiant chinois à Montréal, a plaidé mardi non coupable des accusations portées contre lui, selon le procureur canadien en charge de l'affaire.

L'audience a duré moins de trois minutes. Son avocat a par ailleurs réclamé des examens psychiatriques pour son client avant toute nouvelle audience.

Membres envoyés par la Poste

Le procureur, Louis Bouthillier, a expliqué que Magnotta serait jugé pour «meurtre au premier degré», les autres charges étant «accessoires» à la principale. Même avec une affaire ultra-médiatisée, il a estimé qu'il serait possible de trouver un jury impartial, le cas échéant.

Cet ancien acteur de films pornographiques de 29 ans, arrêté le 4 juin dans un cybercafé berlinois après un passage par la France, a été rapatrié lundi au Canada. Il est accusé d'avoir tué l'étudiant Jun Lin avant de le démembrer, et d'avoir envoyé par la poste à des écoles de Vancouver les pieds et les mains de sa victime.