Le Premier ministre britannique David Cameron s'est dit prêt lundi à accueillir les entreprises qui fuieraient l'impôt en France, après avoir critiqué le projet du président français François Hollande de relever l'imposition des contribuables les plus riches.
Le Premier ministre britannique David Cameron s'est dit prêt lundi à accueillir les entreprises qui fuieraient l'impôt en France, après avoir critiqué le projet du président français François Hollande de relever l'imposition des contribuables les plus riches. - Omar Torres afp.com

© 2012 AFP

Le Premier ministre britannique David Cameron s'est dit prêt lundi à accueillir les entreprises qui fuieraient l'impôt en France, après avoir critiqué le projet du président français François Hollande de relever l'imposition des contribuables les plus riches.

"Quand la France instituera un taux de 75% pour la tranche supérieure de l'impôt sur le revenu nous déroulerons le tapis rouge, et nous accueillerons plus d'entreprises françaises, qui paieront leurs impôts au Royaume-Uni", a déclaré M. Cameron devant une assemblée de dirigeants d'entreprise à Los Cabos (Mexique), en marge d'un sommet du G20.

"Cela paiera nos services publics et nos écoles", a-t-il estimé.

M. Cameron avait rappelé auparavant qu'il avait au contraire abaissé l'imposition des très hauts revenus en Grande-Bretagne.

M. Hollande s'est engagé pendant la campagne présidentielle à porter à 75% le taux de l'imposition pour les revenus au-delà d'un million d'euros. Son équipe avait précisé que pour les contribuables concernés, cela pourrait s'accompagner de plafonds sur certains impôts directs.