La coalition de centre-gauche au pouvoir en Roumanie, l'Union sociale-libérale (USL), est largement en tête à l'issue des élections municipales et départementales de dimanche, selon des premiers résultats officiels publiés lundi.
La coalition de centre-gauche au pouvoir en Roumanie, l'Union sociale-libérale (USL), est largement en tête à l'issue des élections municipales et départementales de dimanche, selon des premiers résultats officiels publiés lundi. - Andrei Pungovschi afp.com

© 2012 AFP

La coalition de centre-gauche au pouvoir en Roumanie, l'Union sociale-libérale (USL), est largement en tête à l'issue des élections municipales et départementales de dimanche, selon des premiers résultats officiels publiés lundi.

Au niveau des maires, élus au suffrage direct à un seul tour, l'USL remporte plus de 50% des mandats sur les 443 municipalités où les résultats sont déjà connus, a indiqué le Bureau électoral central.

Son principal adversaire, le Parti démocrate-libéral (PDL), obtient seulement 70 mandats soit moins de 16%.

Au total, 3.186 mandats de maire étaient à pourvoir.

L'USL, coalition regroupant le Parti social-démocrate (PSD), les libéraux (PNL) et le petit parti conservateur (PC), assoit également son pouvoir dans les conseils départementaux où elle remporte 52% des voix au niveau national, toujours selon les premiers résultats officiels qui portent sur environ 10% des bureaux de vote.

Le PDL n'obtient que 13,25% des suffrages.

Lundi, la presse roumaine faisait écho d'une "victoire détachée" de l'USL pour ces élections locales. le quotidien Romania Libera évoquait même une victoire "écrasante" dans la capitale Bucarest où le PDL perd tous les arrondissements qu'il détenait.

Le maire sortant Sorin Oprescu, soutenu par l'USL, remporterait plus de 60% des voix, selon les sondages à la sortie des urnes.

Ces élections faisaient figure de test pour l'USL qui vient d'accéder au pouvoir il y a un peu plus d'un mois après avoir fait chuter le gouvernement de centre-droit, très impopulaire en raison de la cure d'austérité qu'il avait imposée ces dernières années.

La coalition a maintenant en ligne de mire les élections législatives prévues cet automne.

La participation aux élections locales a été plus élevée que prévue, à 56,4% soit sept points de plus par rapport au précédent scrutin local de 2008.