Luka Magnotta (à g.) consultait des infos sur sa cavale quand il a été arrêté (à dr.).
Luka Magnotta (à g.) consultait des infos sur sa cavale quand il a été arrêté (à dr.). - THOMAS PETER / REUTERSA. GELEBART / 20 MINUTES

William Molinié

Fin de cavale pour le «dépeceur de Montréal». L'ancien acteur porno de 29 ans, recherché par les polices de 190 pays depuis qu'Interpol avait lancé un avis de recherche internationale jeudi dernier, a été arrêté lundi après-midi dans un cybercafé de Berlin. Situé dans le quartier populaire de Neukölln, il a été reconnu par le patron de l'établissement. Luka Rocco Magnotta, 29 ans, qui était en train de consulter des informations concernant sa cavale lors de son interpellation, avait mis la police française sur les dents depuis son arrivée sur le territoire le 26 mai dernier. Il est soupçonné d'avoir tué, puis dépecé un étudiant chinois à Montréal (Canada).

Parti à Berlin en bus

«La personne interpellée correspond trait pour trait au suspect qui se trouvait dans un café Internet bourré de monde», a confirmé à 20 Minutes une source policière. Des tests ADN devraient le confondre rapidement. Magnotta aurait pris la direction de l'Allemagne dès jeudi soir depuis la gare routière de Bagnolet (Seine-Saint-Denis). Sur les bandes de vidéosurveillance, consultées par les policiers, «on y aperçoit le suspect passer dans le couloir, puis prendre le bus de 19h30 pour Berlin», témoigne un employé d'Eurolines. Magnotta avait laissé des traces de son passage en France. Signalé mercredi dans le 17e à Paris, un téléphone que la police lui attribuait avait ensuite été repéré dans l'Est parisien ce week-end. Ce portable semble avoir été abandonné par le suspect, qui était déjà en Allemagne, et récupéré par un autre individu, qui a mis les policiers sur une fausse piste. Enfin, sa trace se perdait dans la chambre d'un hôtel de Bagnolet où les policiers avaient retrouvé samedi quelques effets personnels, notamment des revues pornographiques. L'homme devrait être remis rapidement à la justice canadienne.