L'ex-président égyptien Hosni Moubarak arrive sur une civière à son procès, au Caire, le 5 janvier 2012.
L'ex-président égyptien Hosni Moubarak arrive sur une civière à son procès, au Caire, le 5 janvier 2012. - REUTERS/STRINGER

A.G. avec agences

L'ancien président égyptien Hosni Moubarak a été condamné ce samedi à la prison à vie par un tribunal du Caire. Agé de 84 ans, il était accusé de corruption et d'avoir donné l'ordre de tirer à balles réelles sur les manifestants pendant la «révolution du Nil» en 2011.

Hosni Moubarak, allongé sur une civière derrière les barreaux du box des accusés et portant des lunettes noires, est resté impassible à l'énoncé du verdict, comme durant toute l'audience. Il avait plaidé non-coupable lors de son procès, qui avait débuté le 3 août 2011. L'ex-raïs égyptien était le premier dirigeant emporté par le Printemps arabe à comparaître en personne devant la justice.

L'ex-ministre de l'Intérieur de M. Moubarak Habib el-Adli a également été condamné à perpétuité alors que six anciens hauts responsables des services de sécurité égyptiens ont été acquittés. Les condamnés ont le droit de faire appel.

A l'énoncé du jugement, des opposants à Hosni Moubarak ont laissé éclater leur joie, agitant des drapeaux égyptiens, a constaté un journaliste de Reuters.

Echauffourées au tribunal

Des échauffourées ont éclaté ce samedi au tribunal du Caire après l'énoncé du verdict, montrent des images diffusées à la télévision.

«Le peuple veut que le pouvoir judiciaire soit nettoyé», ont scandé au milieu d'une cohue des gens à l'intérieur de l'enceinte de l'école de police dans la périphérie du Caire, où se tenait le jugement.

A l'extérieur du bâtiment, des opposants à l'ancien «raïs» criaient «Dieu est grand».

Soha Said, femme d'une victime de la «Révolution du Nil» en janvier 2011, criait «je suis si heureuse, je suis si heureuse».

Transfert à la prison de Tora au Caire

Le procureur général a ordonné le transfert de Hosni Moubarak à la prison de Tora au Caire, rapporte ce samedi l'agence de presse d'Etat. L'ancien président égyptien avait été placé dans un hôpital militaire lors de son procès.

D'après les chaînes de télévision arabe, l'hélicoptère, qui avait conduit Moubarak au tribunal ce samedi matin a atterri à la prison de Tora.