EN DIRECT. Roméo Langlois rencontrera François Hollande dans l'après-midi

16 contributions
Publié le 1 juin 2012.

MONDE - Le journaliste français est de retour en France...

Ce live est désormais terminé, merci de l'avoir suivi sur 20 Minutes. Retrouvez la synthèse des événements de ce vendredi en cliquant ici.

12h59: Roméo Langlois va rencontrer François Hollande ce vendredi
L'Elysée annonce dans un communiqué que le journaliste français rencontrera le chef de l'Etat à 16h ce vendredi en compagnie d'Aurélie Filippetti et de Pascal Canfin. Roméo Langlois devrait ainsi remettre à François Hollande la lettre que les Farc lui ont fait passer.

12h27: La conférence de presse est terminée. Roméo Langlois a quitté l'aéroport.

12h25: «Les Farc veulent une solution négociée au conflit», mais ils sont obligés d'enlever des personnes pour cela, pour attirer l'attention, explique Roméo Langlois. Les Farc espèrent que la communauté internationale pourra intervenir pour apaiser les choses et remettre tout le monde à la table des négociations.

12h20: A propos des critiques d'Alvaro Uribe, Roméo Langlois estime qu'il s'agit d'une haine tenace de l'ancien président colombien envers les Farc qui ont médiatisé la détention du journaliste. Ce dernier explique qu'Alvaro Uribe n'a pas supporté une interview datant d'il y a quelques mois où Roméo Langlois lui avait posé une question dérangeante. «C'était une farce de mauvais goût», indique le journaliste à propos de sa détention. Il ajoute qu'il continuera à travailler en Colombie.

12h18: Roméo Langlois raconte qu'il n'était pas trop inquiet pour sa libération parce qu'aucune opération de secours n'était prévu. «Je ne me plains pas trop», ajoute-t-il. 

12h14: La conférence de presse de Roméo Langlois a débuté
Le journaliste français commence par des remerciements à tous ses soutiens, dont la rédaction de France 24 et le gouvernement français. Sur le ton de l'humour, il indique que le changement de président en France lui a mis «une quinzaine de jours dans les dents». Il ajoute qu'il a beaucoup pensé aux journalistes qui avaient été pris en otage, ainsi qu'à Ingrid Betancourt et aux autres otages.

12h01: Roméo Langlois est actuellement dans le salon d'honneur avec ses proches. Il devrait s'adresser bientôt aux journalistes.

11h38: Un minibus emmène la délégation vers le salon d'honneur de Roissy où Roméo Langlois pourra retrouver le reste de ses proches.

11h35: En bas de la passerelle, le journaliste retrouve Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, et Pascal Canfin, ministre du Développement.

11h33: Roméo Langlois vient de sortir de l'avion où ses parents viennent l'enlacer.

11h24: Le témoignage d'une amie proche de Roméo Langlois
Claire Launay a confié mercredi à 20 Minutes son sentiment après la libération de son ami journaliste.
>> Pour lire l'interview, c'est par ici

11h21: Roméo Langlois porteur d'une lettre pour François Hollande
Elle a été écrite par les Farc qui s'excusent pour la qualification de «prisonnier de guerre» ainsi qu'un signe d'ouverture pour un règlement du conflit qui dure depuis des dizaines d'années avec les autorités colombiennes.

11h17: L'avion de Roméo Langlois vient d'atterrir à l'aéroport de Roissy
Le journaliste a voyagé sur une ligne régulière. Il sera accueilli par ses parents et plusieurs ministres dont la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti.

11h09: L'avion de Roméo Langlois en approche
D'après I-Télé, l'avion du journaliste français devrait atterrir à Roissy d'ici une dizaine de minutes. Il retrouvera ensuite sa famille et ses proches avant de donner une conférence de presse.

Le journaliste français Roméo Langlois, libéré mercredi par la guérilla des Farc en Colombie, s'est envolé jeudi en fin d'après-midi de l'aéroport de Bogota pour rejoindre la France, où il arrivera vendredi matin, a indiqué à l'AFP une source de l'ambassade de France.

Roméo Langlois a emprunté un avion commercial, l'unique vol quotidien d'Air France assurant la liaison entre Bogota et Paris, où il retrouvera notamment ses parents. Son arrivée est prévue à l'aéroport Charles de Gaulle à Paris ce vendredi à 10h40.

 Il n'exclut pas de revenir travailler en France

Correspondant de la chaîne France 24, le journaliste, âgé de 35 ans, avait été enlevé le 28 avril par les rebelles marxistes des Farc lors de l'attaque d'une brigade militaire dont il filmait une opération anti-drogue de l'armée dans le sud du pays.

Initialement qualifié de «prisonnier de guerre» par ses geôliers, Roméo Langlois avait été relâché et remis mercredi à une mission humanitaire, venu le rechercher pour le ramener à Bogota. En poste depuis une dizaine d'années en Colombie, ce dernier n'a pas exclu de revenir travailler en France.

Fondée en 1964, la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) compte encore 9.200 combattants, repliés dans des régions de montagnes et de forêts. Elle s'était engagée en février à renoncer à la pratique des enlèvements contre rançon.

C.C. avec AFP
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr