Le ralentissement économique a des conséquences sur l'emploi.
Le ralentissement économique a des conséquences sur l'emploi. - P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Armelle Le Goff

Une génération perdue? L'Organisation internationale du travail (OIT) alerte sur le taux de chômage des jeunes, aujourd'hui à son plus haut niveau. A l'échelle mondiale, l'OIT évalue à 75 millions le nombre de demandeurs d'emploi âgés de 15 à 24 ans, soit une augmentation de près de 4 millions depuis 2007 et les débuts de la crise. Et il y a peu de raisons d'espérer: les prévisions de l'OIT ne permettent pas de prévoir d'amélioration d'ici à 2016.

Plus d'un jeune sur quatre au chomâge au Moyen-Orient

Les hausses les plus importantes concernent notamment les économies du sud de l'Union européenne, où le taux de demandeurs d'emploi avoisine les 18%, contre 12,7 au niveau mondial. En Afrique du Nord, la situation déjà très difficile des jeunes sur le marché de l'emploi s'est encore détériorée depuis le printemps arabe. Au Moyen-Orient, cette proportion atteindrait 26,5%.

Au-delà de l'infortune d'une génération abonnée au chômage ou aux contrats précaires, cette situation pourrait engendrer des conséquences à long terme sous forme de rémunérations plus faibles et de défiance à l'encontre du système économique et politique. L'OIT préconise donc d'agir au plus vite: «La crise peut être vaincue, à condition que la création d'emplois devienne une priorité essentielle.»

>> Et vous, avez-vous cette impression que la génération des 15-24 ans a été «sacrifiée»? Racontez-nous votre expérience et/ ou votre quotidien dans les commentaires ci-dessous.

ac