Une personne sur dix à déjà envoyé un sexto à un mauvais destinataire

FAIL C'est le résultat d'une étude britannique...

Julien Ménielle

— 

Les «sextos» sont des images suggestives envoyées via un téléphone portable.

Les «sextos» sont des images suggestives envoyées via un téléphone portable. — 20minutes

Envoyer des sextos peut avoir des vertus appréciables. Eveiller le désir chez l’être convoité, pimenter une vie de couple qui ronronne... Il existe cependant une règle à respecter à tout prix: toujours vérifier le destinataire. Un Anglais sur 10 a en effet envoyé un SMS coquin à quelqu’un à qui il n’était pas destiné, selon une étude du site spécialisé dans les téléphones mobiles Recombu.

Les hommes sont deux fois plus nombreux que les femmes à se tromper de destinataire. L’étude ne donne évidemment pas le détail des désagréments qui ont suivi ces terribles méprises, ni les vengeances qui en ont découlé. Attention, cependant, si envoyer un sexto n’est pas répréhensible au regard de la loi, celui ou celle qui en ferait circuler un autour de lui s’exposerait à des poursuites pour «atteinte à la vie privée».

>> Et vous? Vous est-il déjà arrivé d’envoyer ce type de SMS à la mauvaise personne ou d’en recevoir un qui ne vous était pas destiné? Racontez-nous vos (més)aventures dans les commentaires ci-dessous.