Primaires républicaines: Mitt Romney s'impose dans l'Illinois avec 47% des voix

0 contributions
Publié le 21 mars 2012.

POLITIQUE - Et se positionne un peu plus comme le favori...

De notre correspondant à Los Angeles

Cette victoire sera-t-elle décisive? Jusqu'ici, Mitt Romney n'avait jamais réussi à vraiment enchaîner les succès. Mais en s'imposant dans l'Illinois, un Etat peuplé, qui compte de nombreux ouvriers et des républicains plus conservateurs que dans l'Est du pays, il a frappé fort, mardi.

Sur 95% des bulletins dépouillés, Romney s'impose avec 47% des voix, devant Rick Santorum, à 35%, et Ron Paul et Newt Gingrich, qui avaient fait l'impasse sur cet Etat (9 et 8%).

«Assez d'Obama»

Surtout, fort de sa victoire, Romney a livré son discours le plus convainquant, à la fois passionné et –pour la première fois– avec une certaine authenticité. Mitt Romney n'est peut-être pas l'homme providentiel que les républicains attendaient, mais il est certainement l'homme le plus présidentiable.

Il s'en est pris presque exclusivement à Barack Obama «le professeur de droit», qui «croit que plus d'Etat va sauver le pays». «Assez», a tonné Romney, «assez d'Obama, il est temps de restaurer la liberté économique de ce pays». Pour cela, il faut «un homme qui a l'expérience d'avoir créé des emplois et des entreprises».

Santorum, lui, a gagné le droit de poursuivre le combat. Mais pour Newt Gingrich, la situation se complique un peu plus. S'il ne remporte pas le prochain scrutin, en Louisiane, il pourrait être forcé de jeter l'éponge, estiment la plupart des experts.

Des maths difficiles pour Santorum

Restera alors un combat Romney/Santorum, le millionnaire contre le fils d'ouvrier, le (relativement) modéré contre le (très) conservateur. Romney devrait remporter plus de 70% des délégués en jeu dans l'Illinois et accentuer un peu plus son avance (521 délégués contre 239 à Santorum avant le scrutin de mardi, selon le décompte CNN).

Techniquement, on se trouve donc à la mi-parcours: 1.144 délégués sont nécessaires pour s'assurer de la nomination. Pour Rick Santorum, les maths sont compliquées. S'il veut espérer empêcher Mitt Romney d'atteindre le nombre magique, il va devoir remporter d'autres Etats que ceux de la colonne rouge du MidWest, ultra-conservatrice, qui lui a jusqu'ici bien réussi. S'imposer dans des Etats de l'Ouest, notamment, comme la Californie ou l'Oregon. Et s'il n'a pas réussi de coup dans l'Illinois, sa mission va presque devenir impossible sur des terres moins favorables.

Philippe Berry
Newsletter
La MATINALE

Recevez chaque matin
l'actualité du jour

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr