Mathieu Gruel

La nouvelle fait le tour du web depuis quelques jours. A Falciano del Massico, paisible petit village du sud de l’Italie, les gens ne sont plus autorisés à mourir. Depuis le début du mois de mars, une ordonnance précise en effet qu’«il est interdit aux habitants du village et aux personnes de passage de passer de vie à trépas, dans la mesure du possible».

Selon le site Le Matin, cette décision aurait été prise, non sans humour, pour pallier un problème de cimetière saturé. Jusqu’à présent, les habitants étaient en effet enterrés dans le cimetière du village voisin. Mais celui-ci affiche complet. Une des solutions pourrait être son agrandissement, ou la construction d’un cimetière propre à Falciano del Massico. Mais les travaux tardent à démarrer. L’objectif de ce décret est  donc de faire accélérer le projet. Sauf qu’en attendant qu'il aboutisse, deux personnes ont déjà enfreint la loi.