La Grèce invitée à mieux contrôler ses frontières

Reuters

— 

L'Allemagne et l'Autriche ont appelé jeudi la Grèce à renforcer ses contrôles d'immigration à ses frontières, affirmant que d'autres pays européens pourraient devoir rétablir les contrôles d'identité si Athènes restait inactive.

Les pays de l'Union européenne sont de plus en plus critiques envers la Grèce, estimant qu'elle ne contrôle pas suffisamment sa frontière avec la Turquie, alors que le nombre d'immigrés a augmenté du fait de l'instabilité politique au Proche-Orient. Un groupe de sept ministres de la Justice et de l'Intérieur européens a appelé Athènes à contrôler davantage ses frontières en utilisant les fonds européens qui lui ont été attribués dans ce but. Le gouvernement grec n'a pas réagi à cet appel.

«La question de savoir ce qu'il faut faire lorsqu'un pays se montre incapable de protéger ses frontières continue de se poser, comme c'est le cas aujourd'hui avec la Grèce», a déclaré à des journalistes le ministre allemand de la Justice Hans-Peter Friedrich. «Est-il possible de rétablir les contrôles frontaliers? (...) C'est un sujet dont nous continuons à discuter», a-t-il ajouté.