Les autorités égyptienne ont arrêté mercredi à l'aéroport du Caire un militant islamiste égyptien recherché, initialement pris pour un haut responsable d'Al-Qaïda, a-t-on appris auprès des services de sécurité.
Les autorités égyptienne ont arrêté mercredi à l'aéroport du Caire un militant islamiste égyptien recherché, initialement pris pour un haut responsable d'Al-Qaïda, a-t-on appris auprès des services de sécurité. - Michel Moutot afp.com

© 2012 AFP

Les autorités égyptienne ont arrêté mercredi à l'aéroport du Caire un militant islamiste égyptien recherché, initialement pris pour un haut responsable d'Al-Qaïda, a-t-on appris auprès des services de sécurité.

Ces mêmes services avaient initialement annoncé l'arrestation de Seïf al-Adel, un Egyptien qui aurait brièvement succédé à Oussama Ben Laden en mai 2011, après la mort de ce dernier, tué par un commando américain au Pakistan.

L'information avait été confirmée par la télévision d'Etat et l'agence officielle Mena.

Des journalistes présents à l'aéroport ont toutefois entendu cet homme plaider pour une confusion due à une homonymie, Seïf al-Adel étant aussi identifié par erreur comme Muhamad Makkawi, un nom également porté par la personne arrêtée.

Le passager, arrivé du Pakistan via Dubaï, sur un vol d'Emirates Airline, "est recherché en raison de ses liens avec le groupe al-Jihad. Il ne s'agit pas de Seïf al-Adel", a par la suite reconnu une source au sein de la sécurité égyptienne.

Seïf al-Adel quant à lui est un ancien membre des forces spéciales égyptiennes, qui aurait été choisi le 10 mai 2011, une semaine après la mort d'Oussama Ben Laden, pour succéder au chef d'al-Qaïda.

Il est inculpé pour sa participation présumée aux attentats contre les ambassades américaines de Nairobi et Dar es Salaam en 1998 et une récompense de cinq millions de dollars est offerte par les Etats-Unis pour son arrestation.