Le président Barack Obama chante «Sweet home Chicago», le 21 février
Le président Barack Obama chante «Sweet home Chicago», le 21 février - Capture Youtube

Mathieu Gruel

Difficile en effet de résister, lorsqu'un concert réunit dans vos murs B.B. King, Buddy Guy et Mick Jagger. Ce rendez-vous musical, destiné à être diffusé à la télévision publique américaine, était organisé mardi à la Maison Blanche, dans le cadre du «Black History Month», un mois durant lequel les Etats-Unis se souviennent de l'apport de la communauté noire à leur histoire et à leur culture.

Appelé à se saisir du micro, le président américain Barack Obama n'a pas longtemps hésité à pousser la chansonnette. Il a ainsi repris quelques phrases du morceau «Sweet home, Chicago» du bluesman Robert Johnson. Une façon pour Barack Obama, en chantant ce refrain «Come on, baby don’t you want to go… Sweet home, Chicago », de faire un clin d'oeil à son fief politque.

Le président américain se montre donc coutumier du fait. En janvier dernier, il avait déjà entonné un morceau de Al Green, promettant même une tournée avec celui-ci, s'il était réélu.