Des soldats français en position dans la vallée d'Ouzbine (Afghanistan), le 12 mars 2009.
Des soldats français en position dans la vallée d'Ouzbine (Afghanistan), le 12 mars 2009. - T.MALTERRE / AFP

Avec Reuters

La cour d'appel de Paris a donné ce lundi son feu vert à l'ouverture d'une enquête judiciaire pour homicides involontaires sur le décès au combat, en Afghanistan, en 2008, de dix militaires français, a indiqué le parquet général de Paris.

Contre l'avis du parquet, la chambre de l'instruction a confirmé une ordonnance rendue par un juge en mars 2011 et estimé qu'il y avait lieu de déterminer s’il y avait eu ou non eu des fautes d'imprudence, de maladresse, d'inattention ou un manquement à une obligation de sécurité et de prudence.

Une plainte de familles de victimes

La procédure fait suite à une plainte de familles de victimes. Le parquet, qui avait rejeté une première plainte en 2009 et pense qu'il n'est pas possible d'imputer une faute pénale à l'armée en cas de décès de soldats au combat, peut se pourvoir en cassation.

Les soldats français étaient tombés dans une embuscade dans la vallée d'Ouzbine, à l'est de Kaboul, lors d'une patrouille. Les familles de victimes estiment que l'opération a été mal préparée, que les moyens manquaient et que les capacités ennemies ont été sous-estimées.

Gilbert Collard, avocat des familles de victimes, assure qu'il n'agit pas contre l'armée mais estime qu'il faut établir la chaîne de responsabilités et les manquements éventuels dans la chaîne de commandement, dans l'intérêt de l'armée elle-même.

82 soldats français tués en Afghanistan depuis 2001

La France, présente en Afghanistan depuis 2001, a avancé le retrait des unités combattantes françaises d'Afghanistan à fin 2013 mais des soldats français continueront d'y assurer ensuite des missions de formation, a déclaré vendredi dernier Nicolas Sarkozy. Il a rappelé que 400 soldats étaient déjà rentrés en France l'an dernier et indiqué qu'ils seraient un millier de plus à quitter l'Afghanistan d'ici la fin de l'année 2012.

La France compte actuellement quelque 3.600 militaires en Afghanistan. Les Etats-Unis et leurs alliés ont prévu de retirer leurs forces d'ici 2014, après transfert aux autorités afghanes des responsabilités en matière de sécurité. Au total, 82 soldats français ont été tués en Afghanistan depuis 2001, dont 26 en 2011, année la plus meurtrière.