Le Premier ministre du Koweit, Nasser al Mohammad al Sabah, le 25 septembre 2011.
Le Premier ministre du Koweit, Nasser al Mohammad al Sabah, le 25 septembre 2011. - REUTERS/Chris Wattie

Avec Reuters

Le gouvernement koweïtien a présenté lundi sa démission à l'émir Sabah al Ahmad al Sabah, a-t-on appris de source parlementaire. Depuis mars dernier et jusqu'à récemment, des manifestations étaient organisées pour exiger la démission du Premier ministre, Nasser al Mohammad al Sabah, un neveu de l'émir accusé de corruption. Le président du Parlement a indiqué n'avoir aucune information sur une éventuelle dissolution de l'Assemblée.

Le 16 novembre, plusieurs dizaines de manifestants avaient pénétré brièvement à l'intérieur du parlement pour réclamer la démission du chef du gouvernement. En mai, deux députés avaient tenté d'interpeller le Premier ministre sur une affaire présumée de détournement de fonds, une accusation qu'il rejette. Le gouvernement avait démissionné en mars pour éviter que trois ministres, membres de la famille Al Sabah, soient interrogés par les parlementaires.

Le Koweït, quatrième exportateur mondial de pétrole, possède le parlement le plus ouvert des pays du Golfe mais les partis politiques n'y sont pas autorisés. Les élus ne représentent qu'eux-mêmes et s'allient au gré des événements.