Les islamistes du Parti justice et développement (PJD) revendiquent plus de cent sièges sur 395 aux législatives de vendredi au Maroc et parlent d'un "tournant historique".
Les islamistes du Parti justice et développement (PJD) revendiquent plus de cent sièges sur 395 aux législatives de vendredi au Maroc et parlent d'un "tournant historique". - Abdelhak Senna afp.com

© 2011 AFP

Les islamistes du Parti de la Justice et du Développement (PJD) disposeront du principal groupe parlementaire à la Chambre des représentants du Maroc après les élections législatives de vendredi, selon des résultats partiels communiqués ce samedi par le ministre de l'Intérieur.

Les résultats sont désormais connus pour 288 des 395 sièges de la chambre basse du parlement marocain et le PJD en obtient 80, a dit le ministre de l'Intérieur, Taïb Cherkaoui, lors d'une conférence de presse.

L'Istiqlal, avec lequel le PJD souhaite former une coalition gouvernementale, arrive en deuxième position avec 45 sièges.