Reuters

La «charia» (loi coranique) sera la principale source du droit dans la Libye post-Kadhafi, a annoncé dimanche le président du Conseil national de transition (CNT), Moustapha Abdeljalil.

«En tant que nation musulmane, nous avons adopté la 'charia' islamique comme source du droit, donc n'importe quelle loi contredisant les principes de l'islam est légalement nulle», a-t-il dit lors du discours de «libération» de la Libye, prononcé à Benghazi.

«Tous les martyres, les civils et l'armée attendaient ce moment. Mais ils sont désormais dans le meilleur des endroits (...), le paradis éternel», a-t-il ajouté devant des dizaines de milliers de Libyens.

Abdeldjalil a appelé à la réconciliation nationale et encouragé les Yéménites et les Syriens dans leur mouvement en faveur de la démocratie.