L'ex-Premier ministre ukrainien Ioulia Timochenko au tribunal de Kiev (Ukraine), le 11 octobre 2011.
L'ex-Premier ministre ukrainien Ioulia Timochenko au tribunal de Kiev (Ukraine), le 11 octobre 2011. - A.PROKOPENKO / AFP

C.C. avec Reuters

Ioulia Timochenko, l'ex-Premier ministre d'Ukraine, a été condamnée ce mardi à sept ans de prison. Elle a été reconnue coupable d'abus de pouvoir pour avoir ordonné en 2009 la conclusion d'un accord gazier avec la Russie, désormais jugé contraire aux intérêts de l'Etat.

Avant le prononcé du jugement, Ioulia Timochenko a une nouvelle fois dénoncé une machination politique de la part de son adversaire, Viktor Ianoukovitch, qui l'a battue de peu lors de l'élection présidentielle de février 2010.

«Quel que soit le jugement, je poursuivrai mon combat»

«Vous savez parfaitement que la décision n'est pas prononcée par le juge Kireïev mais par le président Ianoukovitch», a-t-elle déclaré. «Quel que soit le jugement, je poursuivrai mon combat. Ce jugement, dicté par Ianoukovitch, ne changera rien à ma vie ni à mon combat», a-t-elle ajouté.

L'Union européenne a prévenu qu'une peine de prison contre l'ex-Premier ministre, égérie de la «révolution orange» de 2004, remettrait en question les négociations en cours sur un accord d'association et de libéralisation des échanges commerciaux avec l'Ukraine.