Plusieurs centaines de Coptes ont manifesté mardi au Caire pour protester contre le saccage d'une église proche d'Assouan, qu'ils imputent à des musulmans. L'église copte, dont le permis de construire était contesté, a été partiellement détruite vendredi.

Les manifestants, qui réclament le renvoi du gouverneur de la province d'Assouan, Moustafa al Sayed, se sont rassemblés devant le siège de la télévision publique et envisageaient d'y passer la nuit. Aucun incident n'a été signalé, mais cette manifestation est une nouvelle illustration des tensions entre les chrétiens coptes d'Egypte, qui représentent environ 10% des 80 millions d'habitants du pays, et la majorité musulmane.

En mai, des affrontements entre les deux communautés ont fait douze morts. Ces violences trouvaient leur origine dans une rumeur selon laquelle des Coptes séquestraient une femme qui s'était convertie à l'islam.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé