Roland-Garros 2013: Simon-Federer (1-6, 6-4, 6-2, 2-6, 3-6) à revivre en live comme-à-la-maison

15 contributions
Publié le 2 septembre 2011.

DIPLOMATIE - Le rapport publié par les Nations unies condamne le raid israélien contre une flottille vers Gaza en 2010, qu'il juge démesuré, toutefois il assure la légalité du blocus de l'enclave palestinienne. Sa publication ravive les tensions entre Israël et la Turquie...

Le rapport tant attendu sur l’assaut de la flottille de Gaza, qui a eu lieu en 2010, doit être remis au secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon ce vendredi. Les conclusions du rapport condamnent la force «excessive et déraisonnable» avec laquelle l’armée israélienne a mené cette attaque «si loin de la zone du blocus et sans avertissement final» en abordant le «Mavi Marmara».

Un blocus légal et légitime

Le blocus de la bande de Gaza, contrôlée depuis 2007 par des membres du Hamas, est toutefois jugé par la commission comme «une mesure de sécurité légitime pour empêcher des armes d'entrer à Gaza par la mer et sa mise en œuvre est conforme au droit international». Il est également précisé dans l’enquête que l’armée israélienne se serait heurtée à une «résistance organisée et violente de la part d'un groupe de passagers» à bord du navire.

Des tensions ravivées

Cependant, l’impact du rapport est amoindri par le retrait des membres turcs et israéliens des conclusions. En effet, la mort de neuf militants turcs pro-palestiniens, lors du raid mené par les commandos de l’armée, avait considérablement refroidi les relations israélo-turques et indigné la communauté internationale.

Le rapport avait d’ailleurs été reporté à plusieurs reprises par le président de la commission d’enquête, l'ancien Premier ministre néo-zélandais, Jeffrey Palmer, afin de permettre un rapprochement entre les deux pays.

Le consensus n’a pas été atteint

Un consensus sur le récit des événements n’a pourtant pas réussi à être atteint entre les deux parties. «L'essentiel, c'est que les actions israéliennes étaient légales. Le rapport dit que le blocus naval est légal et conforme au droit international», a réagi pour sa part un haut responsable israélien qui a requis l'anonymat.

Dans une annexe, l'Israélien Joseph Ciechanover dit son désaccord avec ce jugement, expliquant que les soldats israéliens ont agi en état de légitime défense. Tandis que le Turc Ozdem Sanberk discute lui la légalité du blocus et conteste que la flottille ait mal agi.

Kenza Verrier avec Reuters
Mots-clés
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr