Casey Anthony, accusée du meurtre de sa fille de 2 ans, Caley, le jour de son acquittement au tribunal d'Orlando en Floride, le 5 juillet 2011. 
Casey Anthony, accusée du meurtre de sa fille de 2 ans, Caley, le jour de son acquittement au tribunal d'Orlando en Floride, le 5 juillet 2011.  - Joe Burbank/AP/SIPA

Bérénice Dubuc

Elle ne passera que quatre ans derrière les barreaux. Casey Anthony, la jeune Américaine de 25 ans reconnue mardi non coupable de l’assassinat de sa fille de 2 ans, Caylee, en 2008, ira tout de même en prison pour avoir menti aux enquêteurs. Les jurés l’ont en effet reconnue coupable mardi de quatre délits pour avoir menti aux enquêteurs.

Ce jeudi, à Orlando, le juge Belvin Perry l’a donc condamnée à la peine la plus lourde qu’il pouvait prononcer, soit un an de prison par délit, les peines devant être purgées de façon consécutive. Casey Anthony devra également payer une amende de 1.000 dollars pour chacune des quatre charges retenues contre elle. La jeune femme pourrait donc être relâchée fin juillet-début août, selon le juge, car elle était emprisonnée depuis octobre 2008 à la prison d’Orange County.