Le Sri Lanka interdit à l'ONU d'enquêter sur la guerre contre les tamouls

Reuters

— 

Le Sri Lanka n'autorise pas les Nations unies à mener leur propre enquête sur le conflit contre les rebelles tamouls, même si l’ONU pourra participer à la commission d'enquête officielle, a décidé ce jeudi le gouvernement.

Les représentants de l'ONU ne pourront que témoigner devant la commission Enseignements et Réconciliation (LLRC), formée par le président Mahinda Rajapaksa. Cette dernière devra enquêter sur des éventuels crimes de guerre dans le conflit qui a pris fin en mai 2009 avec la reddition des derniers rebelles, après 25 ans de combats ayant fait des milliers de morts.

Les organisations de défense des droits de l'homme jugent que cette commission n'est ni crédible ni impartiale.

Mots-clés :