Wikileaks: Interpol lance un avis de recherche international contre Julian Assange

55 contributions
Publié le 1 décembre 2010.

JUSTICE - Un rebondissement de plus suite aux accusations de viol dont il est victime en Suède...

Le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, fait désormais l'objet d'un avis de recherche international («notice rouge») diffusé mardi soir par Interpol pour viol et agression sexuelle présumés.

En Suède, où il a tenté d'établir son site afin d'y profiter de la législation poussée du pays en faveur de la protection des sources journalistiques, le parquet a annoncé l'ouverture d'une enquête sur des allégations de viol, violences sexuelles et contrainte illégale portées à son encontre. Son arrestation a été ordonnée le 18 novembre. Mardi, Assange a fait appel devant la Cour suprême suédoise.

«Un cirque judiciaire», selon Assange

Dans un premier temps, l'enquête avait été annulée le 21 août et les charges abandonnées. Le Parquet suédois avait fait machine arrière en septembre. Assange a toujours maintenu que les relations sexuelles qu'il avait eues avec deux femmes suédoises étaient consenties. Il rejette les accusations de viol et dénonce «un cirque judiciaire» lié à ses activités. Pour preuve, il avance le timing des accusations, lancées au moment de la publication des documents sur la guerre en Afghanistan.

Sur son site, Interpol, dont le siège se trouve à Lyon, précise que toute personne disposant d'information sur Assange devra contacter la police. Les notices rouges autorisent la transmission à l'étranger de mandats d'arrêt émis par des autorités de police nationales.

Natif d'Australie, âgé de 39 ans, Julian Assange entretient le mystère sur ses déplacements et lieux de résidence. Le fondateur de Wikileaks a indiqué ce mois-ci qu'il pourrait demander l'asile politique en Suisse. L'Equateur s'est dit prêt à l'accueillir.

P.B. avec Reuters
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr