avec AFP

Les 14 policiers d'un village de l'Etat mexicain de Nuevo Leon (nord), ravagé depuis des mois par la guerre des cartels de la drogue, ont démissionné après l'attaque à la grenade de leur commissariat, qui n'a pas fait de victimes, ont annoncé mardi les autorités municipales.

«Des inconnus ont attaqué notre commissariat de police (lundi soir). Ils ont lancé six grenades, mais deux n'ont pas explosé. Il y a eu des dégâts matériels, mais heureusement aucun blessé», a déclaré à l'AFP un policier de Los Ramones (6.000 habitants), sous couvert de l'anonymat. A la télévision, des dizaines d'impacts de balle sont visibles sur la façade de l'immeuble, inauguré depuis à peine trois jours et où se trouvaient apparemment six policiers, qui sont sortis indemnes du bâtiment.