avec AFP

La Haute commissaire aux droits de l'homme de l'ONU, Navi Pillay, a appelé mardi les autorités américaines et irakiennes à enquêter sur les allégations de torture et autres «abus des droits de l'homme» en Irak figurant dans des documents militaires confidentiels publiés par WikiLeaks.
Navi Pillay demande à Washington et aux Irakiens de «traduire en justice les responsables d'homicides illégaux, d'exécutions sommaires, de torture et d'autres graves atteintes aux droits humains».
Ces documents confidentiels sur la guerre en Irak, publiés vendredi par Wikileaks, relatent de nombreux cas de torture par les forces irakiennes, ainsi que «plus de 300 cas de torture commis par les forces de la coalition», selon le fondateur de ce site internet, Julian Assange.