AFP

La justice libanaise a condamné mardi par contumace à 20 ans de prison le pilote de l'avion qui assurait la liaison Cotonou-Beyrouth et qui s'est écrasé le 25 décembre 2003, faisant au moins 136 morts, en majorité des Libanais.

Le pilote libyen, Nejib Al Barouni, ainsi que le Libanais Darwiche Khazem, représentant de la compagnie «Union des transports aériens de Guinée» (UTA), ont été condamnés par contumace à 20 ans de prison par la cour criminelle de Beyrouth, selon une source judiciaire.

Les condamnés devront payer également l'équivalent de 930.000 dollars à titre de compensations personnelles. La majorité des passagers étaient des Libanais qui rentraient au pays pour y passer les fêtes de fin d'année. Il s'agit de la pire catastrophe aérienne ayant frappé des Libanais.