AFP

Les élections du 7 novembre en Birmanie sont «totalement injustes» et ne sont faites que «pour prolonger la dictature militaire», a dénoncé mardi la Ligue nationale pour la démocratie (LND), le parti de la célèbre dissidente Aung San Suu Kyi.
«Cette élection sera organisée pour confirmer la constitution de 2008», a déclaré le parti, dissous par les autorités pour avoir décidé de boycotter ce scrutin, le premier en 20 ans.
La LND avait remporté les dernières élections en 1990 mais n'avait jamais été autorisé à exercer le pouvoir.