Un séisme de magnitude 7,7 qui s'est produit le 25 octobre 2010 au large de la côte occidentale de l'Indonésie a fait au moins 23 morts et de nombreux disparus.
Un séisme de magnitude 7,7 qui s'est produit le 25 octobre 2010 au large de la côte occidentale de l'Indonésie a fait au moins 23 morts et de nombreux disparus. - 20minutes.fr

Avec AFP

Le bilan s’alourdit. Les autorités indonésiennes font désormais état de 108 morts et 502 disparus après le tsunami, qui a touché lundi des îles indonésiennes prisées des surfeurs dans l'océan Indien. Peu avant, un séisme de magnitude 7,7 avait secoué la région, suivi de vagues de trois mètres de haut. Dix villages, situés sur des îles isolées, ont été balayés.

Les autorités ont dans un premier temps déclenché une alerte au tsunami, qui a été levée. Mais le Centre d'alerte au tsunami pour le Pacifique a ensuite indiqué qu'«un tsunami significatif avait été provoqué par le séisme».

80% des constructions endommagées

Des vagues de trois mètres, provoquées par le séisme, ont frappé l'île de Pagai du Sud et l'eau est entrée sur 600 mètres à l'intérieur des terres, a indiqué le chef du centre de crise du ministère de la Santé. «Dans le village de Muntei, 80% des constructions ont été endommagées par les vagues et de nombreux habitants sont portés disparus», a-t-il ajouté.
 
Des recherches ont également ont été engagées pour retrouver un bateau avec neuf Australiens à bord.

D'autres bateaux ont été détruits ou endommagés par les énormes vagues, ont rapporté des témoins. Un groupe d'une vingtaine de touristes à bord a dû plonger à l'eau. Tous ont été récupérés sains et saufs, a indiqué Rick Hallet, un Australien qui exploite plusieurs bateaux sur place. La vague a même atteint l’île de la Réunion, où des bateaux ont coulé.

Une région très fréquentée par les touristes

Le tremblement de terre s'est produit dans la région de Kepulauan Mentawai, à 21h42 (16h42 en France), à une profondeur de seulement 14,2 km, a précisé l'USGS. La zone en question est située à 240 km à l'ouest de Bengkulu, sur l'île de Sumatra, et à 280 km au sud de Padang, dans une région très fréquentée par les touristes.

En 2004, le tsunami provoqué par un séisme de 9,3 avait fait au moins 168.000 morts dans la seule Indonésie.