Photo non datée de Christopher «Dudus» Coke, trafiquant de drogue jamaïcain.
Photo non datée de Christopher «Dudus» Coke, trafiquant de drogue jamaïcain. - x/AP/SIPA

avec AFP

Le baron présumé de la drogue de Jamaïque, Christopher «Dudus» Coke, arrêté mardi sur l'île caribéenne, a été extradé jeudi aux Etats-Unis où il doit être jugé pour trafic de drogue, ont annoncé les autorités à Kingston dans un communiqué. Christophe Coke a «renoncé à ses droits à un procès sur son extradition en Jamaïque et a été extradé aux Etats-Unis en début d'après-midi», a annoncé le ministère jamaïcain de la Sécurité nationale.

Plus tôt, Dudus avait indiqué par le biais d'un communiqué qu'il souhaitait «traiter directement avec les Etats-Unis en fonction des textes qui régissent l'extradition» entre les deux pays.

Violents affrontements

«Tout le pays a été touché par les circonstances qui ont entouré mon extradition et j'espère que mon action, aujourd'hui, va permettre de soulager tout ceux qui ont souffert», avait-il écrit. La traque de «Dudus» avait provoqué de violents affrontements fin mai à Kingston entre police et armée d'un côté, et affidés de «Dudus» de l'autre, qui avaient fait au moins 73 morts civils, obligeant le gouvernement à proclamer l'état d'urgence.

A la tête du principal gang de trafiquants de drogue de Jamaïque, les «Shower Posse», Coke est considéré comme un marchand de mort ultra-violent par Washington, mais aussi comme un bienfaiteur et un «parrain» dans les bidonvilles de Kingston, connue pour être l'une des capitales les plus violentes du monde.

>> Christopher «Dudus» Coke, trafiquant de drogue et héros d'un peuple