Madonna fait libérer un couple gay au Malawi

13 contributions
Publié le 2 juin 2010.

JUSTICE - La star s'était publiquement indignée de leur condamnation à quatorze ans de prison pour avoir célébré leur «mariage»...

On savait que Madonna avait de l’influence dans le monde de la musique, on sait désormais qu’elle est aussi écoutée au Malawi. Steven Monjeza et Tiwonge Chimbalanga, un couple homosexuel condamné le 20 mai dernier à quatorze ans de prison et de travaux forcés pour avoir organisé la première cérémonie symbolique de «mariage» gay du pays, ont été libérés samedi dernier sur décision du président, Bingu wa Mutharika.

«Un pas de géant en arrière»

Ce dernier a invoqué des raisons «humanitaires» pour justifier l’annulation de la décision de justice. Cette décision intervient après que la Reine de la Pop, qui a adopté deux enfants au Malawi et finance la construction d’une école à hauteur de 15 millions de dollars dans le pays via son organisation caritative Raising Malawi, a affirmé sur Internet qu’elle était «choquée» et «attristée» de cette décision, qui faisait faire au Malawi «un pas de géant en arrière».

Elle appelait les internautes à ajouter leur nom au sien pour manifester leur réprobation. La semaine dernière, plusieurs dizaines de milliers de fans lui avaient emboîté le pas.

Condamnation unanime à l’international

En parallèle, plusieurs organisations de défense des droits de l’Homme (Centre for the Development of People, International Gay and Lesbian Human Rights Commission) avaient engagé différentes actions, et la décision avait été condamnée de façon unanime à l’international. De plus, le président malawite a annoncé sa décision lors de la visite du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, dans son pays.

En réponse, Madonna a indiqué dimanche sur le blog de Raising Malawi: «Je crois que l’amour conquiert tout. Hier, j’ai pu le voir en action. (…) C’est avec une joie immense que je vous informe que le président du Malawi Bingu wa Mutharika a ordonné leur relaxe.» Cependant, tout n’est pas gagné: l’opinion publique est très hostile aux homosexuels au Malawi, et les défenseurs des droits de l’Homme sont actuellement à la recherche d’un endroit où le couple pourra vivre en toute sécurité.

Bérénice Dubuc
Newsletter
La MATINALE

Recevez chaque matin
l'actualité du jour

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr