Dora, une exploratrice sans papiers?

ETATS-UNIS L'aventurière préférée des enfants se retrouve au milieu du débat sur la réforme de l'immigration récemment votée en Arizona..

Philippe Berry

— 

Dessin parodique de Dora l'exploratrice

Dessin parodique de Dora l'exploratrice — DEBBIE GROBEN/FREAKINGNEWS.COM

De notre correspondant à Los Angeles

Avec sa coupe au bol et son sac-à-dos, Dora l'exploratrice apprend depuis 10 ans des rudiments d'espagnol aux enfants américains. Mais ces dernières semaines, l'héroïne se retrouve au centre d'un débat beaucoup plus adulte: celui sur la polémique réforme de l'immigration récemment votée en Arizona, qui incite les forces de l'ordre à contrôler le statut migratoire de tout individu en cas de «doute raisonnable» sur sa situation.

Un dessin parodique d'un «mugshot» (photo de criminel) la montre avec un œil au beurre-noir. On y lit: «Dora l'exploratrice a traversé illégalement la frontière et résisté à son arrestation.» Sur Facebook, une page la présente comme une sans-papiers sautant par-dessus le mur à la frontière américano-mexicaine. Le HuffingtonPost a, lui, publié une histoire parodique racontant son arrestation «en compagnie de son cousin Diego».

Des origines floues

D'où est originaire le personnage? Le doute persiste. Non, son nom de famille n'est pas «l'exploratrice» mais «Marquez». Elle est clairement hispanique, sans que l'on sache vraiment d'où et vit dans un endroit tropical indéterminé. Sa «voix», l'actrice Caitlin Sanchez, est née aux Etats-Unis, de parents cubains.

Interrogés par l'agence AP sur les origines de son héroïne, la chaîne Nickelodeon s'est refusée à tout commentaire.

Vous trouvez ce débat surréaliste? Pas les Américains –pas tous, tout du moins. Dans un sondage à chaud sur le site de MSNBC, 62% des 3.500 votants indiquent que «si Dora était en effet sans-papiers» ils ne laisseraient plus leurs enfants regarder le dessin animé». Motif? «Cela leur donnerait un mauvais exemple.» A quand Dora expulsée du petit écran?



Mots-clés :