Les combats de SDF: nouveau «jeu» sordide aux Etats-Unis

SOCIETE Un phénomène qui inquiète les associations d'aide aux sans-abris...

Maud Descamps (avec agence)

— 

Les combats de SDF: nouveau «jeu» sordide aux Etats-Unis

Les combats de SDF: nouveau «jeu» sordide aux Etats-Unis — DR

Les vidéos font fureur sur le Net, le phénomène inquiète. De plus en plus de SDF sont victimes d'un nouveau «jeu» aux Etats-Unis qui consiste à organiser des combats en échange de quelques dollars ou une bouteille d'alcool. Les bagarres, filmées, sont ensuite postées sur Internet.
 
Appelé le «bum fighting», «combat de clochard», ce nouveau phénomène inquiète les associations d'aide aux sans-abris. «Les SDF sont devenus une nouvelle minorité qu'il est toléré de haïr. Si cela arrivait à une autre minorité, il y aurait une protestation organisée», s'indigne dans le New York Times Michael Stoops, directeur de la National Coalition for the Homeless (NCH). Selon un rapport publié par cet organisme, en 2008, 106 SDF ont été agressés gratuitement, dont 27 en sont morts, soit le chiffre le plus élevé depuis 2001.
 
Vidéos et DVD des combats
 
Selon une autre association, la National Alliance to End Homelessness, près de 700.000 personnes dorment chaque nuit dans la rue ou en foyer aux Etats-Unis. Et en un an, on dénombre entre 2,5 et 3,5 millions de personnes qui se sont retrouvées sans abri au moins une fois. Sur le Web, les vidéos où l'on «casse» du SDF pour «s'amuser» ou pour «le frisson», disent les auteurs, se multiplient.
 
En juillet, on comptait sur YouTube près de 86.000 vidéos dégradantes sur des SDF, soit 15.000 de plus qu'un an plus tôt, selon un décompte du NCH. Pas moins de 5.700 vidéos (1.400 de plus qu'en avril 2008) évoquaient spécifiquement les «combats de clochards». En 2001, des images filmées mettant en scène des bagarres ou invitant des SDF à sauter d'un étage dans un conteneur à ordures, ont lancé la tendance. Quelque 6,8 millions de ces vidéos éditées sur DVD ont été vendues depuis.
 
Des crimes racistes ou discriminatoires
 
Certains acceptent de se prêter à ces humiliations parce qu'«ils sont alcooliques, psychologiquement perturbés et qu'ils n'ont pas d'argent», explique Michael Stoops. «Et on leur donne 5 dollars ou un pack de bière pour être poussés dans un chariot de supermarché» comme dans une auto-tamponneuse, ajoute-t-il. Face à l'augmentation de ces violences, certains Etats, comme le Maryland (est) ou le Maine (nord-est), intègrent désormais les agressions contre les SDF dans leurs lois contre les crimes racistes ou discriminatoires. Washington, la Californie (ouest) et la Floride, l'Etat qui a connu le plus de violences avec une trentaine d'agressions de SDF, comptent faire de même.
 
Si ces vidéos circulent avant tout aux Etats-Unis, en France on trouve sur Internet des jeux vidéos, au goût douteux, mettant également en scène des SDF. «Mais cela n'a rien à voir avec ce dont on parle en ce moment, ce n'est en aucun cas une moquerie», assure Jean-Baptiste Bertrand, responsable du site clodogame.fr. Le principe de ce jeu en ligne est d'amener un sans abri à devenir riche. «Bien sûr, on comprend que cela puisse choquer certaines personnes, mais c'est un jeu», insiste-il. La version allemande compte déjà plus de 2 millions de joueurs et «la version polonaise cartonne». «Mais sachez que nous incitons nos internautes à faire des dons à des associations qui aident les sans-abris, souligne Jean-Baptiste Bertrand, le jeu est à prendre au second degré», souligne-t-il. Pas sûr que cela fasse rire les démunis.

 

Mots-clés :

Aucun mot-clé.