Le numéro deux d' Al-Qaida promet que la France «va payer pour tous ses crimes»

MENACES Ayman al-Zawahiri a promis des représailles au pays pour ses positions contre le voile islamique...

J.M. avec agence

— 

Six ans après le début de la "guerre mondiale contre le terrorisme" décrétée par les Etats-Unis au lendemain des attentats du 11-Septembre, Al-Qaïda est plus forte que jamais, selon un rapport des renseignements américains intitulé "Al-Qaïda en meilleure position pour frapper l'Occident".

Six ans après le début de la "guerre mondiale contre le terrorisme" décrétée par les Etats-Unis au lendemain des attentats du 11-Septembre, Al-Qaïda est plus forte que jamais, selon un rapport des renseignements américains intitulé "Al-Qaïda en meilleure position pour frapper l'Occident". — AFP/Intel Center/HO

Al-Qaida menace à nouveau la France. Ayman al-Zawahiri, numéro deux de l'organisation islamiste, s'en est violemment pris à la France pour son hostilité au voile islamique, assurant que le pays «va payer pour tous ses crimes», rapporte ce mardi le centre américain de surveillance de sites islamistes SITE.

«La France prétend être un pays laïque alors que son coeur est plein de haine pour les musulmans», a répondu le chef d'Al-Qaïda à une question d'un site islamiste sur l'hostilité hexagonale au port du hijab. Il a affirmé que la France, durant son histoire, a «soutenu les juifs dans leurs efforts de prendre le contrôle de la Palestine» (...) a combattu les Arabes en Algérie et a «fourni à Israël son réacteur nucléaire».

Pas la première fois

SITE précise que c'est la sixième interview de Zawahiri au même site islamiste lié à Al-Qaïda et relève que le numéro deux du groupe y a répété, pendant 90 minutes, ses positions sur de nombreuses questions. Il a affirmé notamment qu'«Israël est un crime qui doit être éliminé» et que les musulmans n'accepteront jamais la solution de deux Etats, un Israélien et un Palestinien.

Zawahiri y dit également ne pas voir de différence entre la politique du président américain Barack Obama et celle de ses prédécesseurs, le qualifiant notamment de «criminel» et de «menteur».

Fin juin, la branche maghrébine d'Al-Qaida avait menacé de se venger de la France après que Nicolas Sarkozy a déclaré que la burqa n'y était pas la bienvenue.

>>> En raison de débordements, nous nous voyons contraints de fermer cet article aux commentaires. Merci de votre compréhension. Si vous avez des infos ou des témoignages intéressants, n'hésitez pas à les envoyer au 33320 @ 20minutes.fr

Mots-clés :