Carla Bruni «snob»? Berlusconi est «désolé»

G8 Après que la presse italienne a lourdement critiqué la première dame...

avec agence

— 

Carla Bruni-Sarkozy à une conférence de presse donnée par son époux au G8 en Italie, le 9 juillet 2009.

Carla Bruni-Sarkozy à une conférence de presse donnée par son époux au G8 en Italie, le 9 juillet 2009. — AFP/STEPHANE DE SAKUTIN

Le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi s'est dit «contrarié et désolé» samedi après que le journal de sa famille, «Il Giornale», eut accusé vendredi Carla Bruni-Sarkozy, l'épouse du président français Nicolas Sarkozy, de «goujaterie».

«J'ai été très contrarié et profondément désolé lorsque l'on m'a informé sur les articles publiés dans les quotidiens italiens, dont "Il Giornale", contenant des jugements offensants concernant Mme Carla Bruni, l'épouse du président de la république française», indique un déclaration de Silvio Berlusconi. Déplorant ces commentaires «déplacés», le chef du gouvernement italien réitère «son estime et son amitié» à Carla Bruni et à son mari.

«snobisme à la puissance 10»

«Il Giornale» avait accusé vendredi Carla Bruni-Sarkozy de «goujaterie», pour avoir «snobé» les rendez-vous organisés en Italie pour les épouses des dirigeants du G8, dont une rencontre avec le pape.

«Mme Sarkozy a déserté, sans honte, toutes les rencontres», écrivait le journal de la famille du chef du gouvernement italien. «Quelqu'un devrait dire à la "première dame" (en français dans le texte) que le snobisme à la puissance 10 chez nous s'appelle la goujaterie», avait ajouté le quotidien.

Mots-clés :