- SASHENKA GUTIERREZ/EPA/SIPA

Après la grippe aviaire, la grippe porcine est-elle la nouvelle menace qui plane sur l’homme? Une épidémie de grippe porcine frappe actuellement le Mexique, où 20 personnes sont mortes tandis que 40 autres décès suspects font encore l’objet d’analyses. L'OMS l'affirme: le virus a «clairement un potentiel pandémique». Et les autorités sanitaires américaines estiment que le virus s'étend et ne peut pas être contenu, mettant en garde contre la survenue de nouveaux cas.

Virus

Il semblerait que la maladie se propage. Huit cas, non mortels, ont également été signalés aux Etats-Unis tandis que 75 enfants d'une école du quartier du Queens seraient atteints des mêmes symptômes que ceux découverts à Mexico, selon l'agence Associated Press.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est déclarée «très inquiète» face à ce nouveau virus qui se transmet d’homme à homme. Un peu plus de mille patients sont en observation, selon les autorités.

L'OMS a identifié 18 des cas mortels mexicains «comme étant la grippe porcine de type A/H1N1», et «12 sont génétiquement identiques au virus de grippe porcine A/H1N1 de Californie», a-t-elle expliqué.
«Il y a un risque, même réduit, d'apparitions de virus au potentiel pandémique», a observé le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies sur son site.

Le nombre de cas graves et de décès au Mexique a diminué au cours des 20 dernières heures, ont affirmé les autorités, qui ont voulu rassurer sur les risques d'extension de la maladie.

Masques


Le pays préfère tout de même appliquer le principe de précaution. Les autorités de la capitale avaient conseillé vendredi matin à la population d'éviter le métro, de ne pas s'embrasser ou se serrer la main pour se saluer. Vendredi soir, l'armée a distribué gratuitement des masques hygiéniques: les stocks des pharmacies de Mexico avaient fondu dès le matin.

Toutes les écoles, tous les lycées et universités publiques et privées ont été fermés dans la capitale et dans l'Etat de Mexico (centre), tout comme les théâtres et les musées. L'aéroport de la capitale reste ouvert, mais des équipes médicales y sont en place pour prendre les passagers en charge.

Les deux rencontres de football de Première division professionnelle prévues dimanche dans la capitale seront disputées à huis clos.

Six autres pays latino-américains, Costa Rica, Nicaragua, Brésil, Pérou, Chili et Colombie, ont décrété l'alerte sanitaire ou annoncé des mesures préventives. La France a annoncé l'installation d'un centre de crise, qui publiera des recommandations aux Français séjournant au Mexique ou projetant de s'y rendre.

FRANCE

De son côté, le ministère de l'Agriculture s'est voulu rassurant, samedi, précisant que la France n'importe pas de porcs mexicains. Le Quai d'Orsay a mis en place un numéro vert, le 01.45.50.34.60, pour répondre aux questions des Français. Des informations sont également disponibles sur les sites Internet du ministère français de la Santé de l’Organisation mondiale de la Santé et de l’ambassade de France à Mexico.

Mots-clés :