Investiture d'Obama: les événements à ne pas rater

GUIDE Entre les multiples cérémonies, les bals, les concerts et autres parades, dur de s’y retrouver...

Philippe Berry, à Los Angeles

— 

Des mesures de sécurité sans précédent sont mises en place dans la capitale américaine pour l'investiture mardi de Barack Obama, sur qui plane une menace qui promet de rester vive bien au-delà de sa prestation de serment.

Des mesures de sécurité sans précédent sont mises en place dans la capitale américaine pour l'investiture mardi de Barack Obama, sur qui plane une menace qui promet de rester vive bien au-delà de sa prestation de serment. — Mark Wilson AFP/Getty Images

Mardi 20 janvier à midi, Barack Obama deviendra le 44e président des Etats-Unis. Plusieurs millions de personnes sont attendues à Washington pour ce moment historique, mélange de protocoles officiels et de fêtes populaires. Tour d’horizon de ce qui aura lieu avant, pendant et après l’«Inauguration Day».

 
Le train, sur les pas de Lincoln: samedi 17

Reprenant l’itinéraire que Lincoln avait suivi en 1861, Obama a fait le trajet de Philadelphie, berceau de l’indépendance américaine, jusqu’à la gare centrale de Washington, accompagné d’un groupe «d’Américains ordinaires». Quatre arrêts lors de ce «Whistle (siffler) stop tour», notamment dans le Delaware pour faire monter la famille du futur vice-président Joe Biden. Obama a appelé à «une nouvelle déclaration d'indépendance, pas simplement dans notre pays, mais dans nos propres vies, une indépendance vis-à-vis de l'idéologie et de l'étroitesse d'esprit, des préjugés et du sectarisme».  

 

«We are One», Bono et Bruce Springsteen chantent pour Obama: dimanche 18

Les festivités débutent le dimanche après-midi avec «We are One», un concert géant en plein air et gratuit. Sont notamment annoncés devant le Lincoln Memorial (Abraham Lincoln, dont le 200e anniversaire est célébré cette année): Bono, Bruce Springsteen, Sheryl Crow, Stevie Wonder, Shakira ou encore John Legend. Pour ceux restés au chaud, HBO le diffusera en direct (en France, ça sera sur Orange TV).

 
Les enfants aussi ont leur concert: lundi 19

Michelle Obama et Jill Biden devraient faire une apparition à «L’inauguration des enfants: nous sommes le futur». Des milliers de billets ont été distribués pour aller voir Miley Cyrus (du show Hannah Montana de Disney) ou les Jonas Brothers. La chaîne Disney Channel retransmettra l’événement.

 
Martin Luther King Jr Day: lundi 19

Le 3e lundi de janvier est férié aux Etats-Unis, pour célébrer l’anniversaire de l’auteur du célèbre discours «I have a dream» (vidéo). Hasard du calendrier, cela tombe cette année la veille de l’investiture du premier président afro-américain de l’histoire des Etats-Unis. Obama devrait participer à plusieurs événements commémoratifs.

 
 

Swearing-in ceremony: l’investiture, à midi le mardi 20

Le moment le plus important de l’inauguration. Sur les marches du Capitole, devant le président de la Cour suprême, à midi mardi (18h en France) Obama prononcera ces mots: «Je jure solennellement que j'exécuterai loyalement la charge de président des Etats-Unis et que, du mieux de mes capacités, je préserverai, protégerai et défendrai la Constitution des Etats-Unis.» George Washington, le premier président américain, aurait ajouté «So help me God» (Que Dieu me vienne en aide). Des mots repris par tous les présidents depuis Franklin Roosevelt. A noter qu’Obama utilisera la Bible de Lincoln pour prêter serment. Un groupe d’athées a d’ailleurs déposé une plainte (qui n’a aucune chance d’aboutir) pour expurger la cérémonie de ces références religieuses.

 

La parade inaugurale: mardi 20

Après avoir prêté serment, Obama se rendra depuis le Capitole jusqu’à la Maison Blanche, en passant par Pennsylvania Avenue (un peu moins de 3 km: carte ici, et trajet en 3D là). Il devrait être accompagné de militaires, de fanfares et de pom-pom girls (Teddy Roosevelt avait même des cowboys). Le parc du National Mall (celui avec l’obélisque et l’immense bassin) a été ouvert sur toute sa longueur pour permettre à la foule de voir passer le cortège présidentiel. Si Jimmy Carter a fait tout le trajet à pied, la plupart des présidents (pour des raisons de sécurité) ne marchent qu’une partie du chemin. Ronald Reagan a carrément sauté la parade en 1985: il faisait trop froid.

 
 

Un pas de danse: du 17 ou 21

Les bals de l’inauguration, c’est la grande tradition. Sur le papier, que du glamour, avec des hommes en costume/nœud pap’ et des femmes en robe de soirée. Dans les faits, «plutôt des gens fatigués qui font la queue au bar et au buffet», raconte le Los Angeles Time. Et parfois, George Bush entamant un pas de danse avec Ricky Martin ou Bill Clinton jouant du saxophone.

On compte 10 bals officiels et une centaine au total, sur cinq jours. Des plus sérieux (Commander-in-chief ball) aux nouveaux, pour inclure tout le monde (le bal du peuple et celui des voisins, où Obama devrait danser avec Michelle, avec Beyoncé au chant) aux plus exotiques (bal écolo, hip-hop, Lincoln 2.0). Niveau tarif, quelques-uns sont gratuits, sur invitation. Pour le reste, compter entre 300 et 500 dollars (jusqu’à 2.500 dollars pour des tickets VIP). Liste complète ici. De nombreux artistes devraient être de la partie, notamment Moby, Rihanna ou Fall out Boy.

 

Mots-clés :