Des photos de Kim Jong-Il diffusées

COREE DU NORD Des rumeurs entourent son état de santé depuis plusieurs semaines...

AFP

— 

Les médias officiels nord-coréens n'ont fait aucune mention d'une apparition publique de Kim Jong-il à l'occasion vendredi de l'anniversaire du parti communiste au pouvoir, une date pourtant importante, au moment où la santé du leader nord-coréen fait l'objet de rumeurs.

Les médias officiels nord-coréens n'ont fait aucune mention d'une apparition publique de Kim Jong-il à l'occasion vendredi de l'anniversaire du parti communiste au pouvoir, une date pourtant importante, au moment où la santé du leader nord-coréen fait l'objet de rumeurs. — Str AFP/Archives

Toujours vivant! La télévision nord-coréenne a diffusé samedi des photos du chef de l'Etat Kim Jong-Il, dont l'état de santé fait l'objet de rumeurs, inspectant une unité de l'armée, a rapporté l'agence de presse sud-coréenne Yonhap à Séoul.

Chosun Chung-Ang TV a montré sur son antenne 10 photographies du président Kim inspectant une unité d'artillerie féminine de l'Armée populaire coréenne (APK), selon Yonhap.

Le porte-voix du régime stalinien, l'agence KCNA, a pour sa part évoqué la visite avec des accents lyriques mais sans en préciser la date.

"Marchant dans l'enceinte du camp, il a contemplé l'épaisse verdure formée d'arbres de différentes variétés", a indique KCNA.

"Il a fait une séance de photos avec les membres de l'unité. Il était accompagné par les généraux de l'Armée populaire coréenne Hyon Chol Hae et Ri Myong Su", a ajouté l'agence.

C'est la première fois depuis le 14 août qu'un média nord-coréen diffuse des images de Kim Jong-Il en public.

Pas de successeur désigné

Le numéro un nord-coréen, âgé de 66 ans et au pouvoir depuis le décès de son père en 1994, n'avait pas assisté le 9 septembre à la grande parade marquant le 60e anniversaire du régime de Pyong Yang, alimentant les rumeurs sur une détérioration de son état de santé.

Les autorités sud-coréennes avaient ensuite affirmé qu'il avait été opéré après une attaque cérébrale mais qu'il se rétablissait.

Les médias officiels nord-coréens n'avaient fait aucune mention d'une apparition publique de Kim Jong-Il, vendredi, à l'occasion de l'anniversaire du parti des Travailleurs au pouvoir.

Entourée du plus grand secret, la santé de Kim Jong-Il fait régulièrement l'objet de rumeurs tout comme le nombre de ses apparitions publiques, ou de ses absences.

Fait rare, le leader nord-coréen avait lui-même démenti en octobre 2007, en plein sommet intercoréen, des rumeurs sur sa santé faisant état de problèmes cardiaques et de diabète présumés.

Les spéculations sont d'autant plus vives que Kim Jong-Il n'a pas encore désigné de successeur parmi ses trois fils, nourrissant des craintes sur la stabilité politique de la Corée du Nord, un pays doté de l'arme nucléaire et engagé dans de difficiles négociations de désarmement.

La Corée du Nord négocie depuis 2003 l'abandon de son programme atomique en échange d'une aide énergétique et de garanties dans les domaines de la diplomatie et de la sécurité. Elle a fermé son principal réacteur nucléaire et commencé à le démanteler dans le cadre de l'accord à six pays conclu en octobre 2007.

Mais les discussions achoppent sur les modalités de vérification.

 

 

Mots-clés :

Aucun mot-clé.