Un bus fonce dans la foule à Moscou, au moins quatre morts, la thèse de l'accident est privilégiée

RUSSIE Le véhicule municipal s’est engouffré dans un passage souterrain de la capitale russe, la police privilégie la piste de l'accident...

20 Minutes avec AFP

— 

Le bus qui a foncé dans un passage souterrain le 25 décembre 2017 à Moscou, Russie.

Le bus qui a foncé dans un passage souterrain le 25 décembre 2017 à Moscou, Russie. — Emre Gürkan Abay/AFP/Twitter

Au moins quatre personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées lundi lorsqu’un autobus municipal a foncé dans la sortie d’un passage souterrain dans l’ouest de Moscou, en Russie. Dans un communiqué, la police a indiqué privilégier la piste d’une erreur de conduite ou d’une défaillance technique de l’autobus.

« Les informations actuelles font état de cinq morts », avait indiqué dans un premier temps un responsable de la police de la route de Moscou, Artiom Kolesnikov avant de revoir le bilan à la baisse. Trois personnes ont également été hospitalisées, selon la police.

Le conducteur interpellé

Le conducteur, qui a été interpellé, a indiqué aux enquêteurs que l’autobus « se trouvait à l’arrêt, puis a commencé à bouger de manière inattendue », a précisé dans un communiqué le Comité d’enquête, organisme chargé des principales affaires.

« Malgré les tentatives d’arrêter l’autobus, le système de freinage n’a pas fonctionné et l’autobus a poursuivi sa course », a ajouté la même source. Il travaille en tant que chauffeur de bus depuis 17 ans selon la compagnie municipale, citée par l’agence TASS.

Des images diffusées par la télévision russe ont montré l’autobus s’écraser dans les escaliers descendant dans le passage souterrain, écrasant et fauchant plusieurs personnes. Le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, a présenté ses condoléances sur Twitter aux proches des victimes.

Une enquête ouverte

Ce Comité a ouvert formellement une enquête pour non-respect des mesures de sécurité et infractions au code de la route. Un responsable de la branche moscovite du ministère des Transports a pour sa part indiqué à l’agence Ria Novosti que l’autobus avait été inspecté avant sa mise en service et qu’il « ne présentait aucune défaillance technique ».

Les autorités municipales ont de leur côté exclu que l’état de la route puisse être lié à l’accident, alors que d’importantes chutes de neige ont touché lundi Moscou.

Mots-clés :